AccueilAccueil  RechercherRechercher  tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 13:47

Sian King
Même si vous ne le voyez pas d'un bon œil, le paysage n'est pas laid. C'est votre œil qui peut-être mauvais. - Jacques Prévert.


time for telling tales on me
NOMS : Cohen King PRÉNOM : Sian DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 01/10/1990, Radcliff Kentucky ÂGE :25 ans ORIGINES : Irlandaises NATIONALITÉ : Américaine STATUT CIVIL : Célibataire MÉTIER : Vagabond ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle, floue TRAITS DE CARACTÈRE : Égoïste, immature, têtu, digne, sensible, fragile,  cynique, prévoyant, paranoïaque, circonspect, érudit, curieux, impatient, frustré, apeuré de la vie, honteux de ne pas avoir suivit de plus grandes études, perdu, mélomane, sait écouter, ne sait pas s'exprimer, introverti, se cache dans une carapace épaisse qu'il ne brisera pour personne MUTATION : visions de l'empathie AVATAR : Alex Turner GROUPE : Transmutants CRÉDITS :  Cf. Profil
nothing left to say
001. Fumeur 002.  Lecteur 003.N'aime pas les animaux, encore moins les chiens 004. Deal un peu, vole un peu 005. Respecte les autres malgré le look bad-guy-yo 006.  déteste la solitude. Pue la solitude. 007. N'aime pas les pommes 008. Pleure souvent lorsqu'il est seul 009. est habitué de certains bars mais se retrouve toujours sur le dernier banc du quai 7 de la gare lorsqu'il a le tournis de la terre qui tourne   010. jeune, il chantait et jouait un peu de guitare. Il a arrêté après avoir été humilié à une fête d'école


Décrivez l'apparition de votre don et la façon dont vous le maitrisez.
Le don de Sian consiste à avoir une vision de la personne qui a tenu / tient / tiendra à l'objet ou l'individu qu'il touche. Par exemple, s'il touche une photo, il voit alors la personne ayant tenu à cette photo, celle qui tient toujours ou bien celle qui va y tenir dans le futur. Il peut aussi parfois voir d'autres détails, des souvenirs du sujet qu'il touche en lien avec la personne qui aime le sujet, où cette personne va le plus souvent, ce qu'elle a dernièrement fait avec le sujet qu'il touche... Par contre lorsque sa vision n'a pas encore eu lieu, elle reste vague, se concentrant seulement sur la personne qui aime le sujet qu'il touche, mais sans pouvoir prédire quoique ce soit d'autre. Lorsqu'il a une de ces vision, il ressent aussi le degré d'empathie qu'à cette personne pour le sujet qu'il touche. Plus la personne aime le sujet, plus la vision est précise.

Le don est apparu par hasard, il y a environ un an. Sian ne sait pas contenir son don. Il sait néanmoins le déclencher lorsqu'il en a besoin (jamais). Il ne peut pas définir à l'avance s'il verra le passé, le présent ou le futur. Lorsqu'il utilise volontairement son pouvoir, il sait seulement qu'il aura une vision en touchant le sujet visé. Plusieurs fois par jour, il arrive à Sian de toucher des gens ou des choses et d'avoir une vision sans qu'il ne le veuille. Si le garçon est sous pression, son don ne fonctionnera pas ou mal.

avez-vous déjà eu affaire à un ou plusieurs hunters ?
Sian s'est déjà fait tabasser dans des ruelles plusieurs fois. Il a apprit à se faire discret, à éviter de se faire remarquer. Il n'a jamais eu à faire encore à toute l'organisation, ni à quelqu'un lui proposant un quelconque sérum. Pourtant il y a pensé, à se "vacciner" contre son "pouvoir". Il lui a pourrit la vie. Mais il n'a jamais franchit le pas. Sian n'est pas con. Il sait que ce pouvoir, s'il l'a, c'est parce qu'il le définit. Malheureusement. Il le tait pourtant, honteux et prudent.

utilisez-vous beaucoup votre don ?
Sian l'utilise plusieurs fois par jours involontairement. Il ne l'actionne jamais vraiment de lui même. Il n'aime pas beaucoup les transmutants et ne voulaient pas faire partie de cette communauté. Et puis son pouvoir, il est ridicule. Il consiste à voir les gens qui aiment ce qu'il touche. Et ça, c'est niais. Trop niais pour le jeune délinquant qui passe son temps à éviter l'amour.

que pensez-vous de l’émergence du groupe de rebelles anti-hunters nommé Uprising ?
Jusqu'à lors, Sian ne s'est jamais vraiment senti concerné par ces changements dans l'histoire. Il avait sa vie, ses problèmes. Le racisme, la discrimination, tout ça ça a toujours existé. Et si ça ne le concernait pas tant mieux. Aujourd'hui il en a peur. Des uns comme des autres d'ailleurs. Il commence à peine à accepter faire partie à part entière de ces monstres et devient parano à chaque fois que quelqu'un le regarde de travers. Heureusement pour lui, son don n'est pas physiquement visible. Mais si ça venait à ce savoir en masse, il n'en dormirait plus de la nuit. Sian, sachant se battre dans la rue, jamais sérieusement, a acheté une arme au marché noir après avoir compris qu'il avait lui aussi un pouvoir spécial.


CroonerXXI - Mina - 19 ans

PAYS : France DISPONIBILITÉ : 7/7 En soirée, le weekend, le midi quand j'ai pas faim, par MP si c'est urgent parce que j'ai un smartphone maintenant. Hé ouais. Haiteque. VOTRE AVIS SUR TH : C'est un forum qui me semble très correct. Voir le meilleur depuis que j'ai débuté mes recherches. J'ai hâte de commencer à jouer. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : Les pubs Bazzart.  PERSONNAGE : inventé VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : Non. Je viens d'arriver, voyons. UN DERNIER MOT ? : Avec les patates, on peut faire de la salade de pomme de terre, mais on peut aussi faire de la vodka. Voilà.




Dernière édition par Sian King le Dim 30 Aoû 2015 - 18:34, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 13:47

we're all stories in the end
just make it a good one


Sian savait parler de rien lorsqu’il fallait parler de choses importantes. Adossé dans l’entrée du bureau, il déblatérait des conneries. Il se rendait bien compte. Qu’il n’aurait pas dû venir. « Mais ce chien, il était con j’te jure, il a foncé droit dans le grillage. J’ai cru qu’il allait le casser. C’était fou. » Elle ne l'écoutait pas. Lui non plus ne s'écoutait pas. « Je t’ai déjà dit de ne pas venir au bureau. » Sa voix était calme. Il n’y avait aucune empathie dans son regard, une certaine tristesse dans ses rides peut-être. « On peut se voir ce soir si tu veux, mais là je travaille Sian. » Il grogna. Il le savait, qu’il avait l’air d’un punk, d’un sale SDF drogué. Et sans doute que c’était pas faux. Il le savait, qu’elle ne voulait pas le présenter à ses collègues du boulot. Qu’elle tentait d’avoir une promotion malgré son ventre rond qui laissait deviner un deuxième cœur. Un neuf. Un tout riquiqui d'à peine 8 mois. Cœur que Sian avait dû mal à accepter. Le père du gamin, c’était un connard, un sale enfoiré qui gâchait son temps à tenter d’éloigner Elsa de son petit frère. « Je… Ouais, je serais pas venu si c’était pas urgent. » chuchota-t-il. Elle souffla. Elle savait. « J’ai besoin que tu me loges. » Elle détourna son regard de son ordinateur pour le fixer. Cette fois son regard était plein de compassion. Mais il n’avait pas besoin de compassion, le gosse. Il ne pensait pas en avoir besoin. Il soutint le regard par fierté. Il aurait voulu se cacher. Il le savait. Qu’il jouait au con avec la seule personne qui acceptait encore de l’aider. « Non. » « Elsa putain. Sois pas égoïste. » Elle ne répondit pas. Il était en colère. Il fallait toujours qu’elle pose des questions. Qu’elle lui fasse la morale. « Sian Cohen. Un jour tu ne pourras plus compter sur moi. Je te prête des sommes considérables, je te loge. Tu ne nous remercie jamais. Un jour il va falloir devenir adulte Sian. Henry et moi nous… » Henry. Toujours Henry. Ils étaient heureux, lui et sa sœur. Ils étaient heureux jusqu’à ce que ce connard de médecin rentre dans la vie d’Elsa. Qu’il lui voile les yeux. Depuis, ce n’était plus lui et Elsa. Depuis c’était eux, et puis lui tout seul.  « Laisse tomber. Je me débrouillerai. » « Sian, arrête. » Mais déjà il était parti.

Agilement, il sorti de la poche d’une dame, un porte-monnaie. Il continua de marcher. Le truc, c’était de garder la même cadence. D’être fluide, de tromper l’univers sur ses intentions. Au coin d’une ruelle, il dépouilla ses trésors du jour. Trois portefeuilles. Un collier. Une barre au chocolat. 230 dollars de 50 cents. C’était correct. Il enfila l’argent, le collier et la barre de céréale dans la poche de son manteau en cuir. Jeta les portefeuilles. Puis il posa une cigarette entre ses lèvres. Il l’alluma. Sorti de la ruelle. Il ne savait pas où dormir ce soir. Il trouverait.

Sian Cohen avait pris le nom de sa mère. King. Plus irlandais, plus natif. Cohen, c’était un nom à problème. Et Sai était un garçon à problèmes. C’est ce que les professeurs avaient écrits sur tous ses bulletins de fin d’années. « Garçon à problème. N’ira pas loin. » Ils avaient eu raison. Il n’était pas loin.

A 12 ans, il avait brûlé une poubelle. Première arrestation. A 17, il avait fait un braquage à main armée avec un pistolet déchargé. Il avait eu un bon avocat. Et puis ses parents en ont eu marre. Ils ont changés les serrures. A cette époque, Sai lisait Mark Twain. Il s'en souvenait parce qu'une phrase, écrite suite à l'incipit, l'avait beaucoup marqué. Sur cette page, la vieille dame cherchait Tom Sawyer. « Il ne lui arrivait pratiquement jamais de se servir de ses lunettes pour chercher un objet aussi négligeable qu'un jeune garçon. » Aux yeux de ses parents s'était-il dit, c'était lui, le garçon négligeable. Tom Sawyer qu'on cherchait dans les placards. Et puis y’a Elsa. Elsa, c’est le bon côté de la vie. C’est elle qui l’aide, qui lui prête de l’argent qu’il ne rendra pas, qui le loge et qui entoure les annonces de boulot dans le journal qu’il ne lira jamais. Elsa, c’est la seule qui a toujours eu confiance. Et il n’arrête pas de tirer sur la ficelle.

La fumée roula  mollement sur sa langue. Il jeta le mégot devant Chez Berty & Fils. Berty, c’était la patronne de ce bar miteux dans lequel on ne servait qu’un seul plat du jour. C’était dégueulasse. La clientèle, le lieu aussi. Mais Berty, elle était gentille. Grosse, petite, avec des faux cils plus grands que son cul. Berty, elle t’embrasse sur la joue quand t’arrive, quand elle te sers, quand elle débarrasse et puis deux fois en partant. Elle accueille pour manger tous les clodos, drogués et prostituées du coin. Les mauvaises graines, ceux qu’on n’aime pas. Sur le bar, assit les genoux croisés, fourrées dans une courte robe violette, une belle blonde à forte poitrine, trop maquillée. Sian s’approcha d’elle. « Bonjour cocotte. » « Je croyais que tu n’allais pas venir. » « Je suis désolée, j’avais quelque chose à faire. » « Sai, je déteste quand tu me plantes comme ça. Je ne suis pas ta pute. » Un peu. « Non mon cœur. Je suis allé te chercher un cadeau. » « Il coûte cher ? » « Très. » « Je peux le mettre ? » « Il n’ira pas avec ta robe. » « Je n’ai qu’à l’enlever » chuchota-t-elle.

Ce soir-là, dans l’appartement dégueulasse d’Angel, Sai ne pris aucun plaisir. Il la regardait frétiller à quatre pattes sur le lit en gémissant. Elle était belle. Il lui retira les cheveux des yeux, en caressant son dos. Elle était belle, mais qu’est-ce qu’elle était conne. Il en rirait, de son trémoussement, de son faux plaisir qu’elle simulait à chaque va-et-vient. Sai, plus jeune, aurait rêvé se taper une fille comme elle. Mais aujourd’hui il rêvait de quelque chose de vrai. Angel n'était pas vraie. Angel était une autre pétasse qui était passée sur toute la ville. Plus ou moins. Une de ces belles salopes qu'on ne respectait pas vraiment, mais qui ne s'en rendrait jamais compte. Elle se sentait aimée. D'habitude, il se sentait viril. Ce soir, il avait envie de gerber sur la vie.
Il jouit.
Angel se retourna et s'allongea dans les draps crasseux. Le collier qu'il avait volé ce matin rebondissait sur sa belle poitrine. Elle ferma les yeux. Sian effleura ses seins avec une sensibilité qui lui appartenait. Avec la même admiration qu'un gamin de 12 ans, voyant pour la première fois, une gorge à travers une serrure. Il respirait à peine. Ses doigts frôlèrent le collier. Un picotement parcouru sa main. Une image se forma sous ses cheveux. Une image qui ne venait pas de sa tête. Qu'il ne voulait pas voir, forcément. Qui lui vint, comme ça, sans demander la permission. C'était une femme. Une belle femme, la trentaine. Elle portait ce collier. Elle jouait du piano avec un enfant. Elle souriait. Et l'enfant souriait également. Il retira brusquement sa main du collier. L'image se fondit. Il tremblait. Que venait-il de se passer putain ? Angel rouvrit les yeux. « Quoi ? » « File-moi ce collier. » « T'es sérieux ? » « File le moi je te dis. » « C'est le mien maintenant. Tu me l'as offert. » « Je te le rendrais putain, file le moi maintenant. » Il le prit en faisant sauter le fermoir. La femme réapparu. Il se rhabilla, pris sa veste en cuir, son paquet de clopes et claqua la porte.

Il se retrouvait devant la maison qu'il avait vu. Il n'était jamais venu dans ce coin de la ville, ou rarement. Il n'avait jamais fait attention à cette maison. Mais en touchant ce collier, il la voyait distinctement. C'était la maison de la femme au piano. Il en était sûr. Il ne comprenait rien. Pourquoi était-il venu ici putain ? Il sonna. Personne. Il fit le tour, rentra par la fenêtre de la cuisine. Il se mit à fouiner dans les coins, à la recherche de photos, de souvenirs, d'explications, de réponses écrites en lettres majuscules sur un tableau. Il ne trouva rien que des photos lui confirmant ses visions. Il vit le piano. Il paniqua. Si fort qu'il n'entendit pas la porte d'entrée se claquer. Il s'assit par terre, la tête dans les mains. Il devenait fou. Pourquoi avait-il des visions ? Pourquoi ici ? Qu'est-ce qu'il se passait putain ?

Devant le commissariat, il attendait sa sœur, les mains dans les poches. Il avait récupéré son paquet de cigarettes. Elle vint. « Ton procès est dans une semaine. » « T'y seras ? » « Pas cette fois. » « Tu fais la gueule ? » Elle se tut. Bien sûr qu'elle faisait la gueule. Il avait été inculpé de vol de collier, déclaré plus tôt par ce matin par la femme a qui il appartenait. La femme au piano. Il avait été inculpé d'effraction. « Je sais, c'est fou Elsa, mais je ne cambriolait pas cette maison, je te jure. » « Sian... » « Non mais attend un peu, tu vas rire, j'ai- » « Sian c'est la dernière fois que la police m'appelle. » « Bien sûr ! Ca n'arrivera plus ! » « Je ne me porte plus garante de toi. C'est fini Sian. Tu ne grandiras pas. » « Quoi, tu m'abandonnes ? » Elle voulut répondre, mais sa gorge se serra. « Tu vaux pas mieux que papa et maman. » cracha-t-il. Elsa rougit de colère. Il n'avait jamais été reconnaissant. Sa main vola sur la figure de son jeune frère. A l’instant où elle le toucha, il se vit. Lui. Il se vit la prendre dans ses bras. Elle rentra dans sa voiture. « Attend Elsa, j'ai... J'ai besoin de toi. » Elle claqua la porte. Il regarda la voiture disparaître au coin de la rue. Il savait que c'était la dernière fois qu'il voyait cette voiture. Cette fois il était seul.


Dernière édition par Sian King le Dim 30 Aoû 2015 - 18:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 14:11

Bienvenue cher monsieur :keur:
Bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 14:18

bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 14:33

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Seth Koraha
Seth Koraha

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 4656
SUR TH DEPUIS : 01/11/2014
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 14:40

Hello hello, bienvenue parmi nous ! "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 921491218
Bon courage pour ta fiche :3

_________________


Phantom figures free forever
"last ride of the day" ~ once upon a night we'll wake to the carnival of life the beauty of this ride ahead such an incredible high it's hard to light a candle, easy to curse the dark instead this moment the dawn of humanity the last ride of the day. (nightwish) ©️endlesslove.

We are the dream team:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 15:52

bienvenue dans les parages. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 243543726 bon courage pour la suite de ta fiche. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 475114356 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 16:11

Oooh Alex Turner "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 243543726
Bienvenue parmi nous ! "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 3770803369
Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas si tu as des questions "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 1734221201
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 16:25

Bienvenue sur TH. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 1838896285
Courage pour ta fichette. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 1734149047
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 17:12

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 17:15

Merci les copains ! "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 359046985
Revenir en haut Aller en bas
Lorcan Wolstenholme
Lorcan Wolstenholme

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 7339
SUR TH DEPUIS : 25/04/2014
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 22:18

Super intéressant ce pouvoir, même si on sait pas trop comment Sian va le tourner vu son caractère "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 2765873474

félicitation jeune mutant
tu es validé et c'est trop le swag !
Te voilà validé, félicitations "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 2765873474 Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller faire un tour dans la partie administrative si ce n'est pas déjà fait pour prendre connaissance du contexte, des différentes intrigues et des annexes. Tu peux dès à présent commencer à rp, mais pense également à créer une fiche de liens pour que ton personnage ne se retrouve pas tout seul. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 937015410 Une envie de relation particulière ? N'hésite pas à poster un scénario ou a créer un mini-pv "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 1734149047 Pense également à recenser le métier de ton personnage. Si tu veux un rp facile, tu peux t'inscrire aux rps missions et puis si tu veux rajouter un peu de piment dans le tabasco ta vie, tu peux faire des défis rps. N'oublie pas de faire un tour dans le flood et de passer par les jeux pour se détendre entre deux rp, sans oublier de voter pour le forum toutes les deux heures. "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 3681656557 Si tu sens que tu vas avoir du mal à t'intégrer sur le forum, ou simplement parce que tu trouve ça cool d'avoir quelqu'un pour te guider, n'hésite pas à venir demander un parrain, c'est fun et ça aide "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 4178655748

Encore une fois bienvenue sur TH, et bon jeu parmi nous, n'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre question "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 921491218 "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 3753776951


_________________

you matter to me

All of this time I've been keeping my mind on the running away And for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me, Simple and plain and not much to ask from somebody, You matter to me.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 22:40

Merci beaucoup !!! "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" 921491218
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"   "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu" Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

"Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "Qu'ai-je fait ici-bas ? J'étais fait pour vivre, et je meurs sans avoir vécu"
» l'union fait la force 'a Meknes
» On fait le bilan !
» Frigo qui fait de l'eau
» Projection du film "Fait maison" à Combourg
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: gestion du personnage :: the city never sleeps at night :: access denied-
Sauter vers: