AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M/LIBRE) SAM CLAFLIN ≈ Forbear to judge, for we are sinners all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: (M/LIBRE) SAM CLAFLIN ≈ Forbear to judge, for we are sinners all.   Mar 11 Nov 2014 - 19:55

Aaron Judas Winchester
" HEROES DON'T EXIST. AND IF THEY DID, I WOULDN'T BE ONE OF THEM " BY BRODI ASHTON.
NOM : Winchester PRÉNOMS : Aaron, pouvant vouloir dire « guerrier lion », « montagne »… Où aussi « amoire », oui, moins classe. Enfin bref, ce premier prénom, il n’en pense pas grand-chose de méchant, il ne le hait pas. Par contre, il se demande toujours ce qui est passé par la tête de ses mères quand elles l'ont aussi nommé Judas. Probablement une façon de lui dire gentiment qu’elles souhaiteraient qu’il se fasse un jour lapider.  DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Londres, le 29/02/1992. Eh oui, il est né le 29 février d’une année bissextile. Ce qui fait que son anniversaire disparaît pendant trois ans avant de revenir d’un coup, bam, comme ça. ÂGE : Il a 21 ans, notre petit gars, et il peut en faire cinq où trente, selon les situations. ORIGINES : British. NATIONALITÉ : C'est un petit anglais paumé in da USA.STATUT CIVIL : Au choix, mais ça revient toujours à célibataire. MÉTIER : Serveur, se formant pour devenir graphiste. ORIENTATION SEXUELLE : Il est hétérosexuel, enfin c'est ce qu'il pense. Mais il a déjà couché avec un homme et puis, que dire, la vie est pleine de surprises. TRAITS DE CARACTÈRE : Charismatique ♦ hypocrite ♦ cynique ♦ pas fiable ♦ ouvert d'esprit ♦ intelligent ♦ lâche ♦ ambitieux ♦ calculateur ♦ ingénieux ♦ inconscient ♦ intéressant ♦ pessimiste ♦ Ambigu  MUTATION : Don de copie. Je m’explique : Aaron a le don du dernier mutant qu’il a touché. Montant en puissance à mesure qu'il lui appartient, mais avec une durée limitée à une semaine. Après, il doit être de nouveau en contact avec une personne ayant un don pour pouvoir lui aussi l’utiliser. La où sa particularité est réellement utile, c’est s’il est en contact continue avec un transmutant. Le dédoublement de la mutation se faisant en son travers, la personne qu’il touche peut utiliser son don avec une plus grande puissance. Evidemment, dés le moment où le contact est rompu, l’effet s’interrompt aussi. Le petit truc assez agaçant avec le don de notre jeune homme est qu’il peut avoir frôlé un transmutant dans la journée, sans le savoir, et sans savoir donc la nature de ce qu’il peut réellement faire. Il s'est d'ailleurs trouvé un jour à lancer des cris de cacaotés offusqué particulièrement réaliste chaque fois qu'il sursautait, se prenant de pitié pour celui qui devait vivre avec ça chaque jour de sa vie. AVATAR : Sam Claflin CRÉDITS : Tumblr


THE FUTUR IS HERE

nothing left to say
♦ 01. Aaron vient d’une famille assez atypique : en effet, il a deux mères. Deux anglaises, chacune dans le commerce international. C’est ce qui amena la petite famille du côté des states d’ailleurs. Il avait 5 ans quand il se ramena à NYC, rien que ça. ♦ 02 . Il y est resté jusqu’à ces 14 ans, puis le petit drame familial est arrivé : Ses mères se sont séparées. Enfin, l’une s’est barrée avec une autre femme, laissant l’autre totalement dévastée, ce qui fait qu’elle a amené le gamin à Radcliff pour se refaire une vie. ♦ 03 . C’est à cette époque qu’il a rencontré Noa et qu’il a découvert son don. Il a eu une adolescence… Normale ? Non, pas vraiment, mais il a vécu toutes les expériences qu’on vit à cet âge quand on est un gosse normal. ♦ 04 . Il y a à peu prés 1 an, Noa allait très mal, il a voulu l’aider en lui proposant de partir, le père légèrement over-protecteur – très légèrement – l’a découvert et c’est lui qui est venu trouver Aaron dans le parc où il s’était donné rendez-vous. Avec un revolver. Après une dispute, le père à dégainer et à tirer. La peur a fait réagir le jeune homme avec une vivacité folle. La vivacité d’un don. L’explosion du tir s’est transformée en véritable flamme qui vint ravager le côté droit du visage de l’agresseur. La balle tirée, elle, s’était logée dans l’épaule d’Aaron, qui profita du fait que l’homme était légèrement, très légèrement occupé,  pour s’enfuir. ♦ 05. Depuis cet incident, il a quitté la ville et s’est terré en Virginie pendant quelques mois. Il passait ses journées à boire, fumer. Il se cachait parce qu’il était mort de peur. Puis un jour, il s’est repris. Une illumination qui a fait revenir le couard au bercail, lui a fait reprendre ses études. Il se ronge les sangs à l’idée de revoir le père qui ne manquerait pas de lui faire la peau, mais il ne pouvait tout de même pas partir comme ça, si ? ♦ 06. Aaron aime dessiner. C’est sa passion, et il n’est pas mauvais. Le damoiseau veut même en faire son métier. ♦ 07.Il est incapable de garder une relation pendant plus de deux semaines. Probablement parce qu’il est émotionnellement handicapé, a un manque de tact légendaire… Et qu’il vous donne envie de le claquer en deux secondes. ♦ 08. Il déteste toucher du velours où du satin. Le contact avec ces matières lui hérisse le poil. Par contre, le contact avec les animaux a le don de le calmer. C’est pourquoi il a deux chats à la maison, d’ailleurs.♦ 09. Il est très tactile, et n’hésitera pas à venir passer un bras autour du votre, où à glisser sa main dans vos cheveux, même si vous venez juste de le rencontrer. Le plus étrange, c’est que c’est fait avec tant de naturel que la plupart du temps, on ne s’en offusque même pas.♦ 10. Il peut vous réciter chaque Shakespeare par cœur et c’est, en outre, un bon comédien. Très utile pour se sortir des emmerdes où le fourre Noa
Aaron Winchester & Noa Soledad

lui et la blondasse/brunasse/bleuasse, c’était à la vie à la mort. Le jour où Aaron vint la trouver sur son banc, en pleur, marqua le début d’un truc bizarre qu’aucun des deux n’échangerait pour rien au monde. Ils font tout ensemble, et ne comptent plus les situations ridiculement dangereuses dans lesquels ils se sont mis. Que se soit juste couchés dans l’herbe à regarder le ciel, sur le canapé à mater un film, ou prêts à sauter du haut d’une falaise, Aaron aime être avec elle, aime l'écouter déblatérer des idées profondes et intenses pour finir sur une remarque tout à fait ridicule. Si Noa n’approuvait pas d’une petite amie, il mettait fin à la relation, et vice-versa. Les deux n’ont aucun mal à s’engueuler, se dire les choses en face, pour ensuite en rire. Evidemment, un lien aussi fusionnelle, ça peut devenir ambigu. Notre Judas à nous l’aime plus que tout, et plus qu’une simple amie, mais il ne s’est jamais rien passé. Le moment où cette relation a passé un cap fut sans aucun doute le soir où il lui proposa de partir loin, ensemble… Avec les résultats désastreux du lendemain. Depuis ce jour-là, il n’y a plus eu aucun contact entre les deux. Mais maintenant que le mutant est de retour à Radcliff, tout peut arriver.



scénario libre & terminé
« WE ARE ALL IN THE GUTTER, BUT SOME OF US ARE LOOKING AT THE STARS. » BY OSCAR WILDE
Bonjour à toi, oui toi qui lis ce scénario. \o/
Saches que je t’aime déjà énormément et que si tu le prends, tu auras des provisions de pancakes et ma gratitude pour l’éternité.
Cool nan ? :°
Booon, sinon, au niveau du p’tit gars pêchue que je cherche à te refiler :

( ouuui, j’aime ce petit losange. ** ) L’avatar. Ahhh, alors là, je dois dire que Sam est mon petit – très très très grand – coup de cœur. Il est négociable, cependant, avec Dane Dehaan – qui est aussi le sex appeal même, encore plus sexy que le prof sur lequel t’as fantasmé toutes tes années de lycée – que j’avais fortement envisagé, où encore Xavier Dolan, parce que voilà quoi. **. Sinon, si tu as une autre proposition, envoie là-moi, je promets rien parce que je te présente quand même deux de mes amours les plus profonds, mais si vraiment t’A-DO-REUH le scénar mais tu vois aucun des deux gars en peinture, on peut s’arranger. :°

♦ Le prénom et le nom. Bon là, le nom, il est tout à fait négociable, le deuxième prénom ne l’est pas – sorry, mais faut bien que je sois un peu chiant. :v – et le premier prénom, bah je l’aime bien et surtout c’est lui que j’ai mis dans mon histoire mais si t’en propose un autre qui me plait, bah pourquoi pas. : D

♦ Le caractère. La, on peut en parler, mais en gros, je veux qu’il reste un connard charismatique. :v

♦ Le RP et la présence. Je vais être trèèès laxiste sur ce point, parce que je peux très bien comprendre que tout s’accumule, qu’on gère son temps comme un pied et que l’on finisse par ne pas répondre avant deux/trois semaines. Je veux juste voir que t’es passé une fois dans la semaine sur le fo’ quoi. Sur la quantité de lignes, te bile pas : fais un truc joli et court, ce sera parfait. La plupart du temps, je réponds assez court aussi. :v

Voiiilàà, je vous est tout dit, donc hésitez pas : venez voir par ici ! \o/ J’ai de la bouffe en plus

Revenir en haut Aller en bas
 

(M/LIBRE) SAM CLAFLIN ≈ Forbear to judge, for we are sinners all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) SAM CLAFLIN ≈ Forbear to judge, for we are sinners all.
» (M/LIBRE) SAM CLAFLIN.
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Anciens scénarios-
Sauter vers: