AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeMar 31 Mar 2015 - 21:34

This is it the apocalypse.
faith & zeke, event.
Après cinq bonnes minutes à poursuivre avec ténacité le voleur de son chapeau, Zeke enfonçait à nouveau le couvre chef sur son crâne, fermement. Profitant de son alcoolisation qui passait au fil des heures de très légère à confirmée, l'un de ses collègues venait à nouveau de tenter l'impardonnable. Si le médecin n'avait revêti qu'à contre coeur le costume imposé cette année pour l'équipe médicale des urgences, plus le niveau des verres de whisky descendait, et plus il se prenait au jeu. Il avait d'ailleurs perdu de vue Selwyn dans la masse, ayant naïvement pensé trouver du soutien auprès de l'infirmier sans doute condamné à porter ces mêmes vêtements de vieux cowboy. La fête battait son plein dans les rues de Radcliff, la foule grouillant au coeur du centre-ville comme il l'avait rarement vu. Riant à la blague d'une de ses collègues avant de suivre les autres dans leur lignée de shot alcoolisés - pour un pseudo-habitué des saloons, il fallait assurer sa réputation - Zeke reposa brutalement le verre sur un tonneau de vin avant de balayer les environs d'un regard perçant. C'est qu'il commençait à se sentir sérieusement à l'aise, dans sa chemise, son veston, ce froc et ces jambières dont la matière ne le démangeait presque plus. Doté d'éperons reluisant sur ses bottes, son regard assombri sous l'ombre de sa coiffe, il se sentait invincible. Ainsi ne tarda t'il pas à s'élancer au centre d'une ronde dansante, s'improvisant un solo en se déhanchant de manière endiablée. Il ne s'était plus comporté avec tant de légèreté depuis bientôt près d'un an, à boire à s'en esclaffer pour un rien, ou à dévoiler ses pas de danse mémorables au milieu d'une assemblée de personne qu'il avait sans doute croisé au moins une fois à l'hôpital.

Et puis, après quelques minutes à faire le show en plein centre de la place principale de la ville, il s'éloigna légèrement, commençant presque à être essoufflé par ces efforts dansant. Un sourire aux lèvres, saluant tout le monde autour de lui et tapant même dans le dos de certains patients amusés de voir ainsi le Dr Blackwell éméché, Zeke alla s'adosser au comptoir d'un bar ambulant. « Un tord-boyaux, merci ! » Au risque de paraître ridicule, il avait toujours rêvé de lancer une phrase du genre. Si ce n'était pas la soirée idéale pour se risquer aux phrases clichés... Le médecin manqua de s'étrangler et de recracher la boisson par les narines. Le barman esquissa un ricanement, suspectant sans doute son manque de tolérance quand à la brûlure de l'alcool. Il n'en était rien. Quelqu'un venait d'entrer dans son champ de vision, le perturbant suffisamment pour qu'il en perde son souffle. Fendant la foule sans y réfléchir à deux fois, Zeke arriva à la hauteur de la brune, un sourire un peu perdu aux lèvres. Parce que ça faisait bien trois semaines qu'il ne l'avait pas revue, si ce n'était plus. « Bonsoir Faith, joli costume. »


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.


Dernière édition par Ezekiel Blackwell le Lun 4 Mai 2015 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeMar 31 Mar 2015 - 22:32





radioactive in the dark  

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice





Une heure à se mettre du fond de teint sur le corps pour cacher les blessures, une palette entière pour parvenir à la couleur exacte de sa peau. Faith était devenue une pro dans ce domaine et elle finissait par le faire de manière instinctive. La blonde se glissa alors dans une tenue légère, probablement trop. Une robe qui montrait sa chair à outrance : Cléopâtre. Symbole de la femme forte, cela s'imposa à la demoiselle. Une fois le costume enfilée, la blonde dégrafa son soutien-gorge : aucun défaut, elle se fondait dans le personnage. Enfilant une perruque brune et masquant ses sourcils blonds, la demoiselle ne faisait pas les choses à moitié. La mutante s'installa alors dans le taxi pour achever le maquillage de son visage : outrance. Faith voulait se fondre dans son personnage, se cacher des hunters comme des mutants. Ce soir, elle allait prendre un risque inutile, mais elle en avait besoin. Trois semaines qu'elle était enfermée chez son mentor étant de nouveau son bourreau. Ce n'était pas le sujet du jour. La blonde quitta alors le taxi, elle était prête. S'extirpant du taxi, elle avait l'impression d'être une autre, mais c'était mieux comme ça. Si elle le trouvait : il ne verrait pas les cheveux blonds, il ne verrait pas les blessures... ou presque. Son costume laissait paraître légèrement un espace sur son estomac et il fut impossible de masquer totalement la blessure. La demoiselle s'en fichait et elle s'enfonça dans la foule : sa seule arme serait sa foi – et son corps.

Les visages se promenaient sur son décolleté, mais finalement elle parvint à trouver celui qu'elle cherchait, mais ce fut lui qui se présenta à elle. Il sentait l'alcool et ressemblait à un cow-boy. Cela lui allait plutôt bien, même si c'était légèrement ridicule. Elle afficha un sourire, perdu entre la mélancolie et la joie. Elle devait repartir vite, elle jouait à cendrillon, mais cela serait plus fort qu'elle, et elle devrait le quitter même si elle voulait rester. Elle se détourna légèrement en désignant un groupe d'hommes vaguement avec un sourire en coin, légèrement faux, légèrement moqueur. « Merci, moins y a de tissu plus ça plaît. Et toi tu es très élégant, un gentleman dans toute sa splendeur. » Il sentait l'alcool. Faith avait un problème avec l'alcool et cela ne changerait jamais. « Ezekiel tu as bu ? Ezekiel je n'ai pas le temps de parler en fait, je venais juste te remercier pour la dernière fois et... bah c'est tout. Je peux pas rester, mais je voulais que tu l'entendes au moins une fois. » C'était tout.



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeJeu 2 Avr 2015 - 22:04

This is it the apocalypse.
faith & zeke, event.
Le sourire qu'arbora Faith à l'approche du pseudo-cowboy ne fit qu'attiser celui de ce dernier, sans doute plus tendre qu'à l'ordinaire. Leur dernière rencontre n'avait laissé aucun goût amer au médecin, pour la première fois depuis des mois entiers à se sentir en dessous de tout en la quittant. Parce qu'au lieu de se laisser aller à se déchirer avec habileté, Zeke avait tenté de recoller ces morceaux d'elle que le vaccin avait laissé sur son sillage. S'il avait été soulagé de ne plus la voir allongée sur un brancard des urgences ces derniers temps, il ne s'en était pas moins questionné à son sujet. La voir ainsi, telle une apparition illuminant cette foule monstrueuse, secouait son esprit embrumé par les vapeurs de l'alcool. La remarque de la brune quant au peu de tissu constituant sa tenue, assorti à une vague désignation d'un troupeau d'hommes en rut quelques mètres plus loin arrachèrent un rire à Zeke.« Un sacré public, dis moi. La crème de Radcliff ! » Regagnant un air plus sérieux lorsqu'elle le qualifia de gentleman, il se contenta d'hausser les épaules en mettant ses mains dans les poches de son pantalon. Et bien quoi Zeke, elle est où l'assurance du cowboy ? Peu à l'aise avec les compliments en général, surtout lorsque ceux ci venaient d'une femme et le prenaient toujours au dépourvu. Lui dont la confiance en lui avoisinait le néant n'aurait su dire s'il était élégant à cet instant précis. Il avait simplement eu depuis quelques heures le même sentiment qu'un gosse fier de son costume de carnaval, s'imaginant propulsé dans une autre époque instantanément. Il fut brutalement tiré de son silence par l'interrogation de Faith. Merde, ça se voyait tant que ça ? « Bu ? Un peu, comme tout le monde. » Après une légère pause à fixer les yeux clairs de la jeune femme, dont l'azur était vivement souligné par son maquillage, Zeke réajusta son chapeau avec un sourire en coin. « Enfin, j'imagine que j'suis peut être bien rentré dans mon personnage. »   Autrement dit, j'sirote du whisky comme du petit lait depuis tout à l'heure, bonsoir. Mais déjà, les mots de la brune s'enchaînaient. Et après trois secondes à rester interdit, le visage du médecin sembla perdre en engouement. Ses épaules s'affaissèrent vaguement tandis qu'il s'approchait légèrement d'elle pour couvrir le brouhaha ambiant, se penchant vers son oreille. « Reste un peu, pars pas. » Une requête, sincèrement prononcée, sans doute encouragée par l'alcool qui laissait son sang bouillir dans son organisme. Après une vague hésitation rapidement désinhibée, il reprit. « Je suis content de te voir. De voir que tu vas bien. J'espérais vraiment que tu irais bien. » Ezekiel se recula légèrement en ancrant son regard dans le sien, comme cette dernière fois, lorsque la belle s'était enfin reconnectée à une réalité qui lui échappait. Cette image lui revint en pleine gueule, et sans y réfléchir, sa main droite se posa simplement sur la sienne, couvrant ses doigts des siens sans détacher son regard du sien.


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeJeu 2 Avr 2015 - 23:08





radioactive in the dark  

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice




Sa joie était toujours là, son corps était debout et il semblait respirer normalement. Que voulait-elle réellement de plus dans le fond ? Ezekiel s'en sortait, il semblait même plus vivant. Pas de visage triste, pas de sourire faux, en réalité, il était comme elle. Il avait fallu du temps pour le réaliser, il avait fallu des nuits de réflexion pour réaliser qu'il était probablement le seul à vouloir réellement l'aider. Elijah n'avait fait que pousser la fausse brune vers son amant platonique. C'était idiot, Faith se demandait parfois pourquoi elle était ce dont elle était et pourquoi elle agissait de la sorte. La blonde en venait à croire qu'il était le seul à réellement savoir qui elle était, et pourtant, elle avait la sensation de sonner faux. De haut en bas, dans le cœur et dans son corps. La mutante esquissa un sourire alors moqueur en haussant les sourcils. « Tout ce que j'adore. »Elle méprisait ces gens, dans le cœur et dans le sang, dans le fond et la forme, de manière réelle, comme la belle qui aimait le hideux. Faith s'était ancrée dans la société des enfoirés, elle trônait au centre, et elle vivait avec sans montrer son mal-être.

Il avait bu, et pourtant elle le complimentait avec une pincée de moquerie. Elle aurait dû lui décrire les déchets qu'elle avait l'habitude de piller dans les bars, cela aurait calmer le jeu de manière instinctive. Elle se contenta d'un léger geste négatif, ni mauvais, ni bon. Faith buvait toujours chez elle, seule, et uniquement lorsqu'elle était certaine que la bouteille et son contenu étaient saints. Rien au hasard, encore plus maintenant. Elle laissa échapper un léger rire lorsqu'il évoqua qu'il était rentré dans son personnage. Elle ne pouvait pas s'empêcher de réagir, c'était dans sa nature« J'ai cru comprendre au fil des mois que tu jouais un rôle au quotidien. Second point commun. » Il lui avait balancé une bombe lorsqu'elle était encore dopée à l'antidote... elle ne faisait que lui renvoyer sa balle. Elle osait croire qu'elle avait raison, sinon, la mutante se contenterait de se taire.

Elle lui annonçait la couleur : elle ne resterait pas. Faith venait lui dire adieu, dans l'espoir de le voir s'éloigner des hunters et de combler le vide qu'il éprouvait d'une autre façon. Elle le laissa s'approcher, l'écoutant lui chuchoter des mots. Il ne faisait que rendre la tâche difficile plus violente pour elle. Ce n'était pas un choix de venir lui dire au revoir, si elle ne le faisait pas : il allait mourir par sa faute. La mutante l'écouta. Il croyait qu'elle allait bien, et c'était le seul et unique but de la manœuvre. Le maquillage n'était là que pour cacher les blessures et son caractère naturel n'était là pour montrer de la sincérité pure une dernière fois. Faith allait mal, plus bas que terre, elle souffrait, étouffant dans l'atmosphère qui semblait éternelle et qui brisait ses ailes. Faith allait mal, et elle voulait être seule dans sa chute, comme toujours. Il attrapa sa main, comme un enfant, venant serrer cette dernière avec délicatesse. La blonde se persuadait qu'il était ivre, et que demain il oublierait ce geste, mais pas ce qu'elle dirait. Mutant et Hunter, droit dans les yeux, mais personne ne venait pour tuer l'autre. Pleurer aurait été trop révélateur, alors elle se contenta de sourire la voix tremblante. « Je vais bien, et j'espère que tu vas bien. Je veux que tu sois heureux Ezekiel, car tu le mérites, bien plus que moi. » Elle resserra sa main à son tour, mais elle commença à s'enfoncer dans la foule en se dirigeant vers les petites réelles calmes de la ville. Elle marcha deux minutes pour finalement arriver au croisement d'une ruelle. La brune du soir se contenta d'attirer le médecin pour lui faire face. « Dans deux minutes tu vas pouvoir repartir, je ne vais pas te retenir longtemps pour que tu puisses retourner avec les gens que tu aimes. Je veux que tu me fasses une promesse. Tu peux faire ça pour moi ? » Faith était perdue entre désespoir et crainte. Lui dire qu'il n'était qu'un enfoiré était impossible pour elle, et Elijah avait protégé ses arrières. Il allait devoir faire une promesse aveugle, et après, elle partirait. Il était libre de demander une chose en échange, mais Faith partirait, de force dans tous les cas.



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 3 Avr 2015 - 0:11

This is it the apocalypse.
faith & zeke, event.
Bien sûr que Zeke se doutait de l'adoration que devait porter Faith à ce genre de personnes, et son ton moqueur à cet égard n'avait fait qu'accentuer le regard rieur du médecin. Dans le fond, à y réfléchir deux minutes, il se demandait bien quel genre de type Faith pourrait bien se permettre d'adorer. Nul être sur cette Terre, probablement. Lui même ne parvenait à imaginer au bras de quel genre d'homme la belle pouvait bien trouver son compte. Et de nouveau, ses pensées s'égaraient, brutalement rappelées à l'ordre lorsque Faith lui répondit. Zeke hocha la tête d'un mouvement affirmatif. C'était de bonne guerre. « Au quotidien, ou presque. » Laissant cet échange se suspendre sur un brin de mystère, autant que sa lucidité le lui permettait, la donne changea du tout au tout lorsqu'elle lui annonça son départ. C'était trop tôt. Bien trop pour qu'il accepte de la voir disparaître au milieu de la masse pour ne finalement en resurgir que d'ici quoi, plusieurs semaines ? Des mois ? Ou jamais. Sa précipitation alertait l'homme, qui ne tarda pas à perdre le contrôle de ses paroles et de ses gestes. Ce qui s'ensuivit n'aida guère à apaiser son état d'alarme, cette manière de s'enquérir de son bien être aiguisant un pressentiment naissant au fond de ses tripes. Il voulait lui dire certaines choses, répondre que cela sonnait comme les prémices d'un adieu, celui qu'ils n'avaient jamais été en mesure de réellement prononcer jusqu'alors. Mais déjà, la brune l'entraînait à sa suite, resserrant ses doigts entre les siens. Sans prendre le temps d'y réfléchir, le médecin la suivit. Évidemment, qu'il la suivit. Elle filait si vite qu'il ne parviendrait sûrement pas à la rattraper si leurs mains n'étaient pas entrelacées. Les visages défilaient autour de lui, et il ne les voyait pas. Le regard planté droit devant lui, ne la quittait pas des yeux.

Débouchant dans une ruelle éloignée de l'agitation, le bruit sourd de la fête résonnant contre les murs, Zeke se stoppa net à sa suite, attiré face à elle sans qu'il n'ait eu le temps de scénariser davantage de situations dans son esprit. A se voir ainsi embarqué au coeur d'une ruelle sombre, il aurait presque pu plaisanter en lui demandant si elle comptait abuser de lui, mais la demoiselle fut plus rapide. Et le sourire mourut instantanément sur ses lèvres.  Des pensées incohérentes martelaient son esprit tandis que son coeur frappait violemment derrière ses côtes. Des gens qu'il aimait ? Il aurait pu disserter des heures sur le sujet. Terminer cette nuit assis sur la pierre froide à ses côtés, à lui compter combien il semblait dévoiler un don pour perdre chaque être aimé depuis quelques temps. La dernière en date étant Merry, et cette pensée lui tordit l'estomac autant que la requête suivante de la brunette. « Dans deux minutes j'irai nulle part. » Une affirmation qu'il prononça en cherchant un signe dans son regard, quelque chose lui permettant de capter l'explication d'une telle détresse dans le fond de son ton. L'alcool le rendait désormais bien moins joyeux, ces mots lui assénant une douche froide de première classe. S'humectant les lèvres, Zeke sentit ses muscles se tendre dans son dos à mesure qu'un certain stress l'envahissait. « J'accepte de te faire une promesse, si tu m'en fais une ensuite. » Peut-être regretterait-il ses paroles, cette manière précipitée de lui répondre, de demander un retour au lieu de s'exécuter sans condition, comme il l'aurait sans doute fait auparavant. Mais pas ce soir. Pas maintenant. 


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 3 Avr 2015 - 19:18





radioactive in the dark  

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice




Porter un masque, c'était comme vivre dans une crevasse sous la menace, avec la crasse qui engouffrait l'âme. Faith ne pouvait pas se foutre de la double vie du médecin, parce qu'elle en venait à se demander s'il choisirait ses peurs ou ses croyances. Dans le fond, la blonde ne préférait pas le savoir, il était libre d'agir et de faire ses propres choix. La mutante osait croire qu'il était encore possible de le sauver, alors qu'elle était une cause perdue. Elijah lui avait arraché un dernier espoir de s'en sortir et de fuir cette galère. Faith retrouverait lentement le goût de la puissance et de la domination. La puissance attisait la puissance, Skylar avait cédé et elle était toujours dans les entrailles de la gosse. La demoiselle se contenta d'un sourire approbateur. Deux menteurs, et pourtant ils continuaient de se parler en sachant que la vie de l'autre ne serait qu'un mensonge. Il fallait prendre le risque, de toute manière, la vie était une suite de risques incontrôlés et soi-disant calculés. La mutante se berçait dans des illusions, faisant comme si elle allait bien en sachant qu'elle ne cherchait qu'à mourir pour éviter de faire souffrir des innocents en chemin. Ezekiel n'avait rien d'innocent de par sa vie, mais son âme respirait la sérénité, et pour cela, elle ferait de lui le seul élément à sauver.

L'attirer dans une ruelle sombre pouvait sembler suspect, mais il n'en était rien. Faith n'avait pas besoin de se cacher dans une ruelle pour faire péter un immeuble, alors elle n'avait clairement pas besoin de ça pour sauter aux bras de quelqu'un... et pourtant. La fausse brune ne connaissait pas le principe des émotions face à un public. La demoiselle ne supportait pas de se montrer affectueuse en public, en effet, elle préférait faire des actes amoraux plutôt que de câliner quelqu'un. C'était différent en priver probablement, elle n'en savait rien. L'image de Faith était loin de la réalité. Elle ne semblait pas à plaindre, mais à vendre. Néanmoins, seul un homme avait touché Faith. Les autres ? Ce n'étaient que des idiots qui prenaient la blonde pour une chose baisable, alors qu'il n'en était rien. Elle entrouvrit légèrement la bouche, pour lui dire qu'il se trompait, et qu'il partirait de toute façon. « La question n'est pas quand, mais où tu vas, qui m'importe. » Que dire ? Elle ne savait pas. Finalement, le détester aurait été plus simple. Mais elle s’entêta et préféra lui demander une promesse. Sans raison, elle venait exiger une promesse de lui qu'il ne pouvait pas refuser : double tranchant. Il fit de même. Elle esquissa un sourire gêné en haussant les épaules. « D'accord. » Elle s'approcha de lui pour déposer ses deux mains sur ses joues. Il était peut-être ivre, mais elle voulait simplement qu'il n'oublie jamais ce qu'elle allait lui dire. « J'aimerais te demander de quitter les hunters, mais cela doit venir de toi. Alors tu vas bien écouter, je ne vais pas répéter ni même expliciter. » Le cœur battant et le corps tremblant, elle préféra retirer ses mains et reculer de quelques pas. « Promets-moi que si tu me vois, tu m’achèveras, que si je fais du mal à des gens innocents, tu ne me sauveras pas, mais tu seras là pour m'empêcher de créer des dommages collatéraux. Et si par malheur... » Elle inspira, ouvrant deux secondes en passant une main sur son front. « Tu te trouvais sur mon chemin, oublies ce que j'étais, car ça ne sera jamais moi. » Faith voyait son âme s'envoler sous les entraînements, mais surtout sous les manipulations de son mentor. Elle ne pouvait rien dire sur lui, alors elle se contentait de parler d'elle.



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 3 Avr 2015 - 21:02

This is it the apocalypse.
faith & zeke, event.
Les mots de Faith se mélangeaient dans son crâne, sans qu'il ne comprenne où elle allait avec toutes ces phrases lourdes d'un sens qu'il ne parvenait encore à saisir. Peut être que sobre, son intuition lui aurait soufflé quelques hypothèses pertinentes à ce propos, mais l'alcool faisant son oeuvre ne lui permettait d'anticiper ce qu'elle allait lui demander. La direction qu'il emprunterait lui importait plus que le moment, mais un complément de question manquait à l'appel. Quand, où ? Mais avec qui, voilà ce qui sauta à l'esprit du médecin, question sur laquelle il ne réfléchirait guère, incapable de comprendre ses propres désirs à ce sujet. Comme si le simple fait d'y songer poignardait à de multiples reprises Constance entre les omoplates. Faith accepta ses conditions sur leur petit marché des promesses tandis que le fantôme de son épouse disparaissait de son esprit. Clignant deux ou trois fois  des yeux sous son chapeau, stabilisant sa vue autant que possible, ses paupières se soulevèrent en sentant les mains de Faith sur son visage. Baissant légèrement le regard pour intercepter son regard, sentant la gravité de la situation dans le geste de la brune, Ezekiel se fit violence pour ne pas répliquer, quoi qu'elle puisse lui demander. L'effort fut de taille. Bien plus qu'il aurait pu le prévoir. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle lui demanda de quitter les hunters, le sujet épineux de son appartenance à ce mouvement n'étant plus revenu sur le tapis depuis leur rencontre dans la ferme abandonnée. Mais cette fois ci, pas de violence physique, ni verbale. Cela aurait pu être doux, de l'entendre le lui demander, de savoir ce qu'elle espérait pour lui, sans retourner le couteau dans la plaie creusée par sa culpabilité quant à son engagement auprès d'eux. Cela aurait pu, oui, si l'homme ne pensait pas la tâche impossible, pour avoir déjà étudié la question des dizaines, des centaines de fois. Par des nuits d'insomnie, lors de ces chasses loin de ce qu'il pouvait cautionner, lors de ces heures passées auprès de Merry, sous le regard inquisiteur du leader de leur groupe. Car si le médecin songeait ne pas craindre la mort qu'il rencontrerait de la main de cet homme en s'éloignant, ses peurs les plus viscérales se rapportaient au sort de Meredith, cette seule famille qui se retrouverait en danger elle aussi, par sa faute. Fermant les yeux une seconde avant de les réouvrir, Zeke regarda Faith s'éloigner de quelques pas, laissant ses paumes quitter les joues du brun. « Si tu savais combien de fois j'aurais voulu les quitter. Ce n'est pas par choix que je reste avec eux. » Dans le fond, il pensait qu'elle devait s'en douter, peut être, il n'était plus sûr de rien. Il avait toujours défendu sa position à leur côté en refusant d'endosser le rôle de meurtrier qu'ils avaient aux yeux de la mutante. Il n'avait jamais explicité le fait que son implication auprès d'eux soit plus ou moins tenue sous contrainte. Psychologique, tout du moins.

Et puis, Faith énonça les termes de la promesse. Les bras ballants le long du corps, comme si l'on venait de charger sur ses épaules un poids trop lourd à porter, Zeke l'écouta parler sans réellement la voir, le regard voilé par une douleur sourde, tandis qu'il demeurait bouche bée, incapable de prononcer la moindre réponse. La situation lui semblait tellement hors de contrôle, son dernier verre lui montant à la tête tandis qu'il tentait de comprendre comment les choses avaient pu changer de la sorte en quelques semaines. « Tu me demandes de promettre de faire ce pourquoi tu m'as haï en premier lieu. » Tuer. Tuer sans se poser de question, sans sentiment. Tuer en oubliant l'humanité de la personne devant son arme. Ce qu'il n'avait jamais été capable de faire. Ce pourquoi il ne serait jamais un hunter. « J'oublierai jamais qui tu es. Pas maintenant que je le sais, justement. » Plus les mots s'évadaient, et plus son coeur semblait peser dans sa poitrine. Zeke détourna la tête en serrant ses mâchoires, incapable de contenir l'émotion qui submergeait son être. L'homme avait toujours été sensible, bien trop sans nulle doute. « Pourquoi. » Reportant ses prunelles bien trop troubles pour ne pas trahir la peine dans laquelle le plongeait ses paroles, l'homme s'approcha de deux pas pour lui faire entièrement face, la frôlant presque dans sa proximité sans n'en ressentir aucune gêne. « Pourquoi tu me demanderais une chose pareille. » Ses phrases se révélaient à peine interrogatives, se doutant pertinemment du mystère que la brune conserverait quant à ses phrases évasives. Il l'observa un moment, tentant de résonner ses pensées. Elle lui devait encore une promesse. Mais serait-il seulement capable de promettre, sans en connaître les motivations ?


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 3 Avr 2015 - 22:20





radioactive in the dark  

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice




Elle aurait voulu lui dire qu'elle comprenait, qu'elle partageait ses peines et que le même malheur coulait dans ses veines. Néanmoins, cela serait se mentir. La blonde s'était engagée dans la révolte par haine, haine du monde et de ses dictâtes et probablement qu'elle était trop influençable à l'époque. La résistante avait scellé son destin, elle avait goûté le sang sur ses mains, l'eau chaude sur son corps pour tenter d'effacer les vices de manière brutale. Ezekiel était pur, son sang était encore bleu aux yeux de la société. La demoiselle ne pouvait pas s'en vanter. Elle avait fait le choix de briser des nuques, des corps et des foyers. Il avait fallu des jours sans sa mutation pour enfin ressentir le poids de la culpabilité, mais cette dernière finirait par s'envoler. L'humanité quittait cette blonde, car le monde était immonde et qu'il serait trop tard pour le sauver. Skylar était une maladie, une maladie semblable à une agonie, alors qu'il était le remède, le médecin qui sauvait des vies. Ezekiel était l'archétype du chic type, et pourtant, la noirceur faisait écho lorsqu'il parlait. Elle voulait toujours fondre en larmes lorsqu'elle était avec lui, pour la première fois, elle n'allait pas contredire cette affirmation. La captivité de la blonde n'était qu'une mise au point chez elle, pour enfin comprendre le mot de « choix ». Ezekiel n'avait rien demandé, Faith avait joué, encore une fois, la différence était infime et pourtant primordiale. « Je sais Ezekiel, je sais. » Elle ne savait pas, elle comprenait, mais elle ne pouvait pas en parler. Encore un choix malheureux qui avait entraîné la prison dorée de la blonde.

Elle soupira alors sans pour autant s'énerver, simplement parce qu'elle osait espérer qu'il donnerait sa parole, qu'elle donnerait la sienne et qu'elle partirait par la suite. « Je ne hais pas quelqu'un, mais je hais les actes de cette personne. » Ezekiel pourrait porter un autre nom qu'elle s'en foutrait, elle haïssait l'idéologie des hunters et ne faisait pas la différence entre les passifs et les actifs : ils devaient tous mourir. L'homme était un cas unique, de ses yeux profonds, il était le seul particulier dans la vie de la demoiselle. Il pensait d'ailleurs la connaître, et il ne connaissait qu'une facette, peut-être deux en fait. La première était la garce, celle que le monde connaissait, et la seconde était la faible. Ezekiel connaissait-il celle qui tuait ouvertement sans ménagement ? Probablement pas. « J'ai fini par l'oublier, tu verras, le temps suffit. » Elle n'avait pas oublié ses gestes, mais sa moralité et ses valeurs. Cela suffisait largement. Protéger était devenu assassiné, sacrifice était devenu vice et enlacé était devenu briser.

Il posa alors une question. Une fausse question, en se rapprochant d'elle. Faith n'avait aucun problème avec la proximité tellement elle jouait de cela toute la journée, et le fait qu'il soit alcoolisé n'était qu'une preuve de plus qu'elle fréquentait toujours les mêmes gars. Ezekiel se distinguait, malgré tout ce que le monde portait à faire pour l'éloigner : elle s'en rapprochait. Haussement les épaules en déposant une main sur la joue de l'homme. « Pourquoi pas ? » Un rire nerveux s'échappa de la fausse brune. « On m'a arraché beaucoup de choses. Ma famille, mes valeurs, mon corps, ma liberté et fut un temps ma mutation. Je veux préserver ce qu'il me reste, et il n'y a que toi. Promets-le. » Le supplier ? Son regard suffisait.



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 3 Avr 2015 - 23:51

This is it the apocalypse.
faith & zeke, event.
Elle savait. Quelque part, un peu de soulagement s'était immiscé en lui à sa réponse. La lutte était terminée. Mais un nouveau combat commençait déjà. Se frottant le front en tentant de comprendre quelle raison pourrait pousser Faith à s'oublier, elle qui ne jurait pourtant que par ses idéaux, voilà qui n'avait aucun sens. Fronçant les sourcils lorsqu'elle lui demanda pourquoi elle ne lui demanderait pas une telle chose, le médecin sentit ses traits se crisper sous la main de la mutante qui se posa sur sa joue. « Parce que je pensais que ces jeux là étaient terminés. » La boisson déliait sa langue tandis qu'il grognait plus qu'il ne prononçait ces mots, comme s'il ne les disait que pour lui même. A quoi bon venir le cueillir au coeur de cette soirée précise, pour lui demander de but en blanc de promettre de l'oublier, voire de l'empêcher de nuire. Avait il rêvé leur dernière rencontre ? S'étaient ils donc quittés pour la dernière fois dans cette grange, et non dans l'appartement de Faith ? Pourtant, les paroles suivantes le frappèrent de nouveau en plein coeur. L'information de sa mutation retrouvée se perdit un instant dans son esprit, au milieu de toutes celles qui venaient de s'effondrer sur lui en l'espace de cinq minutes. Le brun resta impuissant, et ce furent les trente secondes les plus interminables de toute son existence. A la contempler, cherchant à savoir s'il n'existait aucune issue à ce dialogue qu'il ne comprenait pas. Jusqu'à ce qu'il finisse par réaliser dans la détresse de son regard que la réponse était négative.

Et Ezekiel reprit la parole, le plus solennellement possible. Réunissant tous ses efforts, forçant chaque cellule, chaque nerf, à répondre à l'unisson aux ordres de son esprit incertain, animant sa langue dans les seules paroles qu'il était en mesure de sceller d'une promesse. « Je te promets que si je te vois faire du mal à des gens innocents, je t'arrêterai. Tu ne commettras aucun dommage collatéral en ma présence, quel qu'il soit. Je ne te laisserai pas commettre d'actes irréparables, je t'en fais la promesse. » Prenant le temps de déglutir avant de se replonger dans le regard de la brune, Zeke fronça légèrement les sourcils. « Je tiens parole, toujours. » C'était un trait qu'il s'évertuait à respecter plus que tout autre. La loyauté. Mais cette situation relevait presque de l'absurde tant il n'était pas en mesure de comprendre pour quelle raison Faith le sommait de l'achever si elle devait tuer froidement sous ses yeux. Pour quelle raison devrait elle exécuter de tels actes, dont elle n'était visiblement pas partisane ? Ce fut au tour de l'homme de déposer sa main sur la joue de la jeune femme, en épousant parfaitement les contours de sa paume, se radoucissant, son ton contrastant avec la morbidité de ses mots. « Mais si tu me vois, dans un de ces moments là. Si tu me vois et que ce n'est pas toi. Si je dois honorer ma promesse, honore la tienne. Promet de tirer la première. » Un silence de plomb retomba, suivant de très près les paroles du médecin dont le point final fut clairement marqué par un assombrissement au coeur de ses iris. L'idée d'une telle confrontation lui paraissait si abstraite que cela expliquait sans doute la facilité avec laquelle il en était venu à promettre. Une chance également que l'alcool ait joué son rôle, le désinhibant suffisamment pour ne pas mesurer entièrement l'atrocité de leur échange. Une chose demeurait certaine. Il ne pourrait jamais la tuer.

Cette vie misérable que menait le médecin avait commencé à laisser entrer la mutante dans ce bordel sentimental qu'était son coeur, indiciblement. Les questions ne s'étaient jamais posées clairement, le lien s'était bâti dans la violence et la rancoeur, et il n'avait pas anticipé ce retour brutal à une douceur inconnue, le soir de l'hôpital. C'était seulement maintenant, dans une ruelle perdue, dans une douloureuse situation qui dépassait l'entendement, que tout commençait à s'imposer à lui comme une évidence. Peut être avait elle eu raison. Peut être aurait il dû s'éloigner. Ne pas laisser l'attachement qu'il éprouvait envers elle s'établir, plus profondément que ce qu'il avait pu imaginer. Plus que ce qu'il ne se serait jamais permis de ressentir pour quiconque, après ces neuf mois d'un deuil sans fin. La tuer n'était pas une option. La laisser se perdre non plus. Il ne supporterait pas ce nouveau déchirement. Car c'était bien ce que c'était, dans le fond. Et tout ça lui explosait à la gueule sans qu'il ne s'y soit préparé. Le fil de leurs rencontres  se renouait dans le désordre, et parmi des images et des paroles dans lesquelles l'homme cherchait un indice, l'une d'entre elle lui revint de plein fouet. Il revoyait Faith lui rendre son revolver, le regard noir de colère, lui asséner comme un coup de fouet six mots qu'il n'avait été en mesure de prononcer à son tour. Son coeur battait à tout rompre, sa seconde main vint recouvrir celle de Faith sur sa joue légèrement rendue rugueuse par l'esquisse d'une barbe naissante, et enfin l'homme prononça ces paroles autrefois inatteignables. « Je sais pourquoi je me bats. » Et sans davantage de conversation, sa main droite glissa de sa joue à sa nuque, l'attirant très légèrement vers lui avant de rompre la distance de lui même, attrapant sa bouche de ses lèvres.


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeSam 4 Avr 2015 - 0:36





radioactive in the dark  

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice




Poing dans le cœur. « Mon vœu aurait été d'arrêter ce jeu, et il fut exaucé. Je ne joue pas avec toi, je ne joue plus depuis que j'ai foi en toi. » Il la voyait encore comme cette fourbe manipulatrice. Ce n'était qu'un juste retour des choses : elle avait lutté pour se faire détester, pour rentrer dans son tableau des « pouffiasses » et pour cela, elle fit l'impossible. Il était désormais le seul qu'elle aimait alors qu'il était celui qu'elle avait forcé à la détester. La blonde tournait en rond, c'était un cercle vicieux. Elle avait voulu le tuer, lui avait craché des mots à la gueule et avait tout fait pour le briser moralement. Faith était douée, mais désormais elle devait payer le prix de son arrogance et de son impossibilité de s'attacher. Se perdre, elle ne savait faire que ça, au final, elle était éprise de son propre jeu. La fausse brune était vide, elle était son propre linceul.

Il accepta de promettre et elle ferma les yeux quelques instants avec la sensation d'être libre, de pouvoir repartir et qu'elle pourrait dormir en paix sans pour autant souffrir et le faire souffrir – ou presque. Elle le laissa néanmoins alors déposer sa main sur la joue de la brune du soir, elle respirait, son cœur battait moins vite, le stress s'était envolé et pourtant il revenait, comme un boomerang. Elle l'écouta alors en silence, avant de réaliser l'atrocité de ce qu'il demandait : il inversait les rôles. Sa promesse précédente ne valait rien, sa promesse n'était rien d'autre qu'une excuse. Elle esquissa un sourire, sentant ses yeux se mouiller sans pour autant laisser ces dernières pleurer. La mutante respirait, son souffle était tremblant, mais elle voyait où il voulait en venir. Ezekiel était meilleur qu'elle. « Tu es à plaindre Ezekiel Blackwell, mais tu n'es pas à vendre. Accroches-toi à tes valeurs, à tes croyances, et ne lâche surtout pas ces dernières, ne laisse personne venir t'arracher ce qui fait ton âme. Tu vaux bien plus que tu n'oses l'imaginer et que je n'osais le penser. Je ne serais donc pas celle qui brisera ta foi. » Elle esquissa un sourire en retenant ses larmes. Elle savait qu'elle n'aurait pas le choix de tirer si elle en avait l'ordre, car elle n'était libre que pour quelques jours encore, pour quelques secondes et minutes. Le temps de la demoiselle s'écoulait, mais un jour, le sablier de sa vie serait vide. « Alors j'ose espérer que ce moment n'arrivera pas. Tu as ma parole. » Faith et la vérité, une notion controversée, et elle s'était juré de le sauver. Inutile de venir lui demander ce qui viendrait faire pencher la balance : la pression d'une mutation sur son esprit. La mutante ne contrôlait plus rien, alors, il avait sa parole.

Il vint rajouter sa main par-dessus celle de la salope de service. Faith aimait le contact de la peau d'Ezekiel, ni douce, ni violente, simplement celle d'un homme au passé sombre. Il prononça des mots, des mots qu'elle ne connaissait que trop bien. Faith savait pourquoi elle se battait, la raison était différente. Elle se battrait toujours par le gène, pour la liberté, mais elle se battrait pour un seul être humain. Elle se battrait pour entendre le même cœur battre à la chamade. La demoiselle ne décida même pas d'omettre une résistance, se laissant alors porter jusqu'à ses lèvres, sans avoir envie de lui dire de s'arrêter. Faith lui disait adieu, alors autant le faire convenablement, et sans contradiction. Elle glissa alors ses deux mains sur son visage, fermant les yeux et profitant de ses lèvres qu'elle avait même embrassées, fugacement. La demoiselle ignora combien de temps s'écoula entre le moment où elle rompit le baiser et l'instant où il se vendit à elle, cette fois-ci, il se vendait, tout comme elle. Elle resta silencieuse en se détachant légèrement, repensant à la première soirée, celle du château, et des derniers mots de l'homme. « Reste à savoir, si l’on n'aura pas fait tout ça pour se voir réduits en poussière. » Lâché comme une évidence. Elle dégagea alors le chapeau d'Ezeckiel d'un geste de la main pour venir saisir sa chemise – il n'était vraiment pas sexy dans ce déguisement – et l'attirer à nouveau vers elle pour l'embrasser avec passion. Jamais deux sans trois. Le premier à la grange, le second dans la ruelle, le troisième faisait son rebelle.



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeSam 4 Avr 2015 - 21:15

So love me like you do.
faith & zeke, event.
Des mots que le médecin pensait ne jamais entendre, pas après tant de temps, se mêlant à son malaise pour l'apaiser légèrement. Un étincelle lumineuse dans les ténèbres. Fugace, et insaisissable. Et déjà son propre serment le dévastait à nouveau. Si cela parut d'abord soulager la jeune femme, ce qu'il énonça ensuite changea la donne. Il songea un instant qu'elle allait le gifler, peut être était ce ce qu'une autre aurait fait, l'ancienne Faith, celle qui n'aurait pas souffert qu'il se joue d'elle de la sorte. Et pourtant. Seule sa sincérité s'exprimait, et il n'était nullement question de compter les points. Le sourire de Faith se dessinait légèrement sur son visage, tandis que l'homme se révélait incapable de le lui rendre, seul ses cils humides faisant miroir aux siens. Il l'écoutait parler avec attention, imaginant qu'il s'agirait sans doute des dernières paroles qu'il entendrait de sa part avant très longtemps, ce qui leur donna une toute autre saveur. C'était donc ainsi ? Se côtoyer en se déchirant, en nourrissant leur colère respective, ou se quitter en s'acceptant enfin. Tout cela n'avait aucun sens. Rien n'en avait jamais eu, et pourtant. Faith lui donna sa parole, et ceci allégea très légèrement la sale sensation qu'avait le médecin depuis leur arrivée dans la ruelle. Rendant à cet accord maudit une certaine équité.

Faith ne le repoussa pas. Le baiser était spontané, irréfléchi, pourtant rien ne lui paraissait inconvenant dans cette manière de capturer ses lèvres sans même chercher sa permission. La belle avait déjà volé les siennes par le passé, sans qu'il ne s'en offusque, et si celui-ci avait été bref, il ne le serait pas ce soir. Se perdant plusieurs secondes sur la douceur de sa bouche, sentant les mains de la brune envelopper son visage, il en oublia tout. Les promesses, la douleur, la crainte. Le temps sembla se suspendre aussi longtemps que dura ce contact salvateur, avant que celui ci ne prenne fin sur l'initiation de la jeune femme. Ouvrant les yeux pour observer son visage, le souffle court, le brun respecta le silence qui s'ensuivit tandis qu'il s'écartait très légèrement, laissant ses mains quitter la brune. Son coeur ne s'était pas calmé, bien au contraire. Ses mots ramenèrent avec eux les souvenirs en flashs dans son esprit, ceux de cette nuit de doute et de terreur au sein du château, où chacun avait sauvé la vie de l'autre, une vie pour une vie. Avant qu'il n'ait eu le temps de réagir, son chapeau quittait son crâne et Faith l'attirait contre elle sans qu'il ne proteste. Incapable de s'arracher au magnétisme de leur regard plongés l'un dans l'autre, ses paupières finirent par se clore lorsque la belle emprisonna ses lèvres. Si le premier baiser était resté assez chaste, dans un désespoir certain, le second eut raison du médecin. Glissant doucement ses mains sur ses flancs jusqu'à ses reins pour l'attirer à lui, il ne tarda guère à approfondir le baiser à son tour, revenant encore et encore à l'assaut de ses lèvres. Ses mains se serrèrent légèrement sur le tissu de sa robe tandis qu'il l'entraînait avec lui sur quelques pas, jusqu'à ce qu'elle se retrouve adossée au mur du premier bâtiment de la ruelle. Ezekiel glissa l'une de ses mains le long de sa colonne vertébrale, remontant entre ses omoplates pour finir par mêler le baiser à une étreinte plus rapprochée, collant son buste au sien sans abandonner ses lèvres.


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeSam 4 Avr 2015 - 22:55





so kiss me like you do

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice





Elle voulait se persuader qu'il était sous l'emprise de l'alcool, que le désespoir coulait dans ses veines et qu'il oublierait le lendemain matin, qu'il retournerait à ses occupations sans fond de médecin des vauriens et des gamins. Faith espérait qu'il allait avancer, oublier les promesses et se contenter d'agir s'il recroisait la fausse brune. La mutante était revenue uniquement pour lui dire adieu, pas pour être une source de frustration pour lui. Elle l'avait considérée, détestée puis aimée. Faith perdait dans le jeu des émotions, dans celui des sentiments, ce jeu qui n'avait cesser de la briser. L'amour de son père fut sa première souffrance, qui brisa tout ce qu'elle était. Cette histoire devenait lassante, rien que d'y penser elle avait envie de se jeter la tête contre le mur. Elijah était son premier amour charnel, mais cela ne fut jamais partagé. L'objet que l'on adorait jeter pour mieux baiser par la suite. Faith ne gardait aucun bon souvenir de l'amour d'un homme, qu'importe la nature de cet amour : il était uniquement là pour casser la poupée. Pour casser son teint, pour briser sa rage et pour l’ensevelir sous une guerre qui n'était pas la sienne. Qu'allait lui promettre Ezekiel ? Le père de la gamine lui avait vendu la haine des mutants. Elijah lui avait vendu la haine des humains. Elijah échoua dans sa mission, Faith méprisait l'humanité, mais elle haïssait seulement les chasseurs, la différence était subtile. Ezekiel ne lui promettait rien, elle ne demandait rien et pourtant son cœur hurlait. Elle s'engouffrait, les lèvres contre celles de celui qu'elle voulait éloigner. C'était vache, lâche, mais cela serait sans relâche. L'alcool ne changeait donc rien, simplement le goût des lèvres du médecin qui venaient se coller sur celles de la fausse brune. C'était vicieux, mais elle se prêtait au jeu.

Et le jeu continua, le second baiser fut prononcé, moins délicat, plus intense. Un échange langoureux qui se voulait en suspend depuis des mois déjà. Celui de la grange était inexplicable, mais les baiser de la ruelle portait un sens bien plus important, un sens bien plus réel et imposant. Ses yeux étaient là, les yeux d'un bleu lagon de l'homme étaient en perpétuels échanges. Les ténèbres de la ruelle cachaient les yeux, mais cela était mieux ainsi. Parfois les ténèbres étaient les meilleurs compagnons. Elle laissa ses mains glisser sur ce costume – trop collant et trop moulant. Les gens avaient une tendance à prendre la blonde comme un objet et elle se vendait de cette façon, mais pour une fois, cela ne la dérangeait pas. Faith avait perdu son corps il y a de cela des années, et il était trop tard pour le récupérer. Le dos de la mutante vient alors rentrer en collision avec le mur : première douleur. Les entraînements de son mentor laissaient des bleus, rien de méchant, que du supportable, le pire était devant. La demoiselle laissait la chaleur du moment la dévorer, glissant ses mains sur les boutons du costume couvrant le torse du médecin. Une pulsion, inexplicable. La pulsion toucha à sa fin, quand brutalement, il colla son corps à celui de la mutante : douleur.

Faith ne quitta d'abord pas ses lèvres bien qu'elle ouvrît brusquement les yeux et que l'ardeur s'envolait bien malgré elle. Une main quitta le costume du médecin pour placer sa main sur son estomac en rompant finalement le baiser pour venir coller son front sur l'épaule du médecin en respirant calmement. Le costume l'étouffait et la pression pourtant encore faible du médecin fut suffisante pour faire ressortir la douleur du couteau. Pas de chirurgie, simplement des soins primaires. Elle ne voulait pas le laisser parler, mais alors qu'elle voulait affirmer fièrement, elle se contenta de garder sa main sur sa plaie en ne daignant pas bouger la tête de l'épaule du hunter. « Une vieille douleur. » Elle affirmait comme elle pouvait, elle mentait, mais elle le devait. « Désolée, ce n'était pas très opportun. » Elle osait croire que l'alcool le pousserait à la croire et qu'il ne chercherait pas plus loin. Elle serait incapable de justifier le couteau dans son estomac, mais dans le fond, qui le pourrait ?



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1


Dernière édition par Faith Cunningham le Lun 13 Avr 2015 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 17:51

So touch me like you do.
faith & zeke, event.
Laissant une pulsion embraser son corps qui ne cessait de s'emballer à mesure que le baiser gagnait en profondeur, et que les mains de Faith glissaient sur les boutons de sa chemise, Zeke ne réfléchit aucunement en intensifiant leur étreinte. Cela faisait un certain temps qu'il n'avait plus été si physiquement proche d'une femme, onze mois à dire vrai, près d'une année. Non pas que cela lui ait spécialement manqué, trop obnubilé par le fantôme de Constance pour réellement se laisser aller à des pensées déplacées sans la voir débarquer en quatrième vitesse dans son champ de vision. Il y avait plus glamour, comme contexte, que de se voir épié par un macchabée lorsque l'esprit glissait dans le domaine du fantasme. Mais nulle trace de sa blondinette, ce soir là. Ce ne serait pas elle qui interromprait ce moment. Ceci aurait sans doute été préférable, pourtant. L'homme réouvrit ainsi les yeux en sentant Faith se détacher de ses lèvres pour venir appuyer son front contre lui, une main crispée sur le ventre, à l'endroit de l'estomac. Merde. Merde, merde, merde. Qu'est-ce-qu'il avait fait ? Écarquillant les yeux en tentant de deviner ce qui pouvait être la cause de cet instant de recul, Zeke ne put s'empêcher de parler. Parce qu'il était mal à l'aise, subitement, réalisant à quel point tout avait pu s'accélérer dans son esprit et se demandant s'il ne s'était pas montré trop entreprenant. S'attribuant encore une fois tous les torts d'une situation qui lui échappait. Alors, pour camoufler sa perte de contrôle ainsi que sa gêne croissante, la première chose qui lui passa par la tête s'échappa de la barrière de ses lèvres. « C'est pas moi qui te donne la nausée, quand même ? » Assorti d'un rire. Un rire jaune. Parce que malgré l'humour de son ton, l'idée qu'il puisse effectivement s'agir de cette explication le tétanisa un instant sur place.

Les mots de Faith le rassurèrent légèrement - tout du moins, le peu d'égo qui lui restait - mais son inquiétude et son raisonnement logique de médecin - déformation professionnelle, bonsoir - remplacèrent rapidement le reste.  « T'excuse pas, t'en fais pas. » Après tout, qu'avait-il cru ? Qu'ils allaient rester dans cette ruelle des heures durant, alors que les adieux avaient été lourdement sous-entendus une minute auparavant ? Mine de rien, un léger pincement vint piqueter son coeur. Et voilà qu'il posait doucement ses mains sur le visage de la mutante, après l'avoir laissée quelques instants se reposer contre lui, relevant très légèrement sa figure vers la sienne. « T'as mal souvent, comme ça ? » Le Sherlock de la médecine était dans la place. Des tas d'hypothèses fusaient malgré lui dans son esprit alcoolisé tandis que sans lui laisser le temps de protester, il se penchait déjà pour déposer légèrement ses doigts sur son estomac. Comme s'il allait l'examiner en pleine ruelle. Bien sûr. Mais mieux valait pour lui qu'il s'occupe l'esprit d'une manière ou d'une autre, s'il ne voulait pas rester focalisé sur cette rupture de contact prématurée. Peut être également parce qu'il avait besoin d'être certain qu'il ne s'agissait pas là d'une gentille excuse pour couper court à cette effusion sentimentale. Alors, la pulpe de ses doigts effleura la peau visible entre les pièces de tissu. Et son échine se raidit immédiatement. Plus aucune trace de sourire sur son visage désormais fermé. « Bordel, c'est quoi, ça ? » Et par ça, il faisait bien allusion à cette ligne en relief qui se découpait sur sa chair, palpable et qui les yeux fermés lui évoquaient une cicatrice d'à peine quelques semaines. S'étant rembrunit, l'homme plissa les yeux pour tenter de discerner quelque chose. « Montre moi, Faith. »


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.


Dernière édition par Ezekiel Blackwell le Ven 1 Mai 2015 - 23:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 18:39





so kiss me like you do

You poor sweet innocent thing dry your eyes and testify you know you live to break me - don't deny. sweet sacrifice





Embrasser l'ennemi c'était comme coucher avec : c'était de la trahison. Faith pensa de cette façon, durant des années, et en une fraction de seconde il avait brisé cette conviction en un simple contact. Simplement en un échange, qu'elle avait continué sans déplaisir. La blonde venait à perdre tout ce qu'elle croyait, en voulant le briser lui, elle s'était brisée comme une poupée de porcelaine, sa peau s'était craquelée et ses peurs étaient toutes devenues maîtresses de son être. Le monde tournait, Faith luttait pour ne pas le suivre et au final, elle ne faisait que courir vers ce dernier. Elle brisa même ce moment bien malgré elle. Douleur de merde ? Douleur de merde. Elle se souvenait des ordres de son bourreau, elle ne pouvait pas parler même si son corps tout entier le voulait réellement, elle devait se taire et mentir contre son gré. Faith n'avait plus le droit d'user de son libre arbitre. La brune esquissa un sourire en coin à sa première question, se contentant d'un léger geste négatif de la tête alors qu'elle s'appuyait sur lui. Elle aurait voulu revenir en arrière, changer les choses, ne jamais l’entraîner dans cette ruelle. La mutante s'excusa, comme par réflexe, comme par besoin de crier sa douleur. Faith et les excuses... ça faisait deux. Elle n'aimait pas dire pardon et elle ne le disait rarement, jamais, ou presque. Aujourd'hui était particulier, et demain cela serait oublié pour lui. Il décuverait et avec de la chance il se souviendrait à peine de tout ça.

Comme un poignard finement tranché, il vint relever sa tête. Elle faussa un sourire qui sembla bien vite s'envoler à sa question, bien plus lourde qu'il ne pouvait le penser. Elle se contenta de faiblement hausser les épaules, s'accrochant à son costume ridicule. La fausse brune retournait la question dans sa tête, et lui mentir serait tellement facile, lui faire croire qu'elle ne souffrait pas serait tellement simple. Faith aimait contourner les règles, mais elle détestait perdre. La blonde savait qu'elle était en train de tout perdre, alors autant mourir avec la conscience tranquille. Elle pensait lui répondre avec un minimum de franchise quand le médecin vint lui-même vérifier ce qu'elle avait. Dans le fond, c'était très attirant, mais c'était surtout inutile. Il savait que les blessures c'était comme les chaussures : ça se changeait du jour au lendemain. Le sentant quitter son regard, elle fixa le vide pour lâcher dans un souffle, ni pour lui ni pour elle, simplement pour l'instant.« Je souffre autant que toi. » Elle voyait en lui de la souffrance permanente, cela serait donc sa seule réponse. Il commença à palper sa peau pour venir vérifier lui-même de quoi elle souffrait. La gamine savait que le fond de teint n'était pas un bandage, simplement un cache-misère. La fausse brune lâcha un soufflement en resserrant la pression de ses doigts sur lui. Il était énervé ? De quel droit il était énervé . Il était vraiment ivre mort ou quoi ?

Elle ferma les yeux, il lui demandait de lui montrer, et il savait très bien que si elle refusait de se décoller du mur de la ruelle, il ne verrait rien. Tentant d'attraper les mains du médecin.« Une blessure. Une blessure qui comme d'habitude nécessitait des soins à l’hôpital et je n'ai pas été. Pourquoi tu t'énerves ? C'est pas la première fois qu'un mec veut ma peau. » Attrapant fermement les poignets de ce dernier en le tirant légèrement pour le forcer à se redresser – elle avait de la force, mais Ezekiel n'était pas un chaton non plus. La mutante refusait de l'envoyer contre le mur, pas cette fois : elle voulait jouer à armes égales avec lui. « C'est comme d'habitude, n'y a rien d'anormal et tu as déjà soigné pire que ça sur moi, c'était juste pas sur mon estomac. Je ne suis pas venu pour que tu me soignes, et je veux pas que tu t'inquiètes pour ça parce que je vais... » Bien ? Le mot sembla refuser de sortir de sa bouche. Lui mentir à lui semblait au-dessus de ses forces. Elle se contenta de relâcher les mains du médecin avec désinvolture. « Ça partira, comme d'habitude. » Elle ne savait pas quoi dire sans lui mentir, sans l'envoyer dans le mur. Elle voulait l'embrasser, mais la blonde avait des doutes sur propres arguments. Il ne s'en contenterait pas. Peut-être ?



love.disaster

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitimeVen 1 Mai 2015 - 21:42

So leave me like you do.
faith & zeke, event.
Les mots de Faith manquèrent de le détourner de son point de concentration, cette épaisse cicatrice qui trônait fièrement sur son abdomen et qui le révulsait en écho aux scénarios macabres se dessinant dans son esprit quant à la manière dont elle l'avait obtenue. Autant que lui ? Alors, elle était sans doute à plaindre. Chacun de ses os s'était mis à peser soudainement bien lourd dans son corps, comme un poids l'attirant irrésistiblement vers le sol qui semblait s'effondrer sous ses pieds. Ses doigts se détachèrent en réponse à la poigne de Faith se resserrant sur lui, sans qu'il ne sache s'il attirait son agacement ou s'il lui avait fait mal. Ses iris s'imprégnèrent de l'expression qu'arborait la mutante à sa question, tandis que ses fines mains attrapaient les siennes. Une blessure. Comme d'habitude. Ses sourcils se froncèrent davantage. « Tu n'y vas pas d'habitude, c'est vrai. Mais tu viens me voir. Pourquoi t'es pas venue ? » Pourquoi n'était-elle pas venue, cette fois. Car plus que la perception de la cicatrice, voilà ce qui l'alertait prioritairement. Rien n'aurait pu l'empêcher de l'appeler, ou de venir frapper à sa porte, à combien de reprises au juste est-ce-qu'une telle situation avait pu se produire, il avait toujours répondu présent. Par ces jours où pourtant, Faith n'était qu'une mutante lambda soignée au fond des bois, et Ezekiel qu'un médecin quelconque qui passait par là. Désormais qu'ils étaient tellement plus, que les mois avaient forgé un lien dans le sang et la douleur pour qu'ils n'en resurgissent que plus unis, elle ne demandait plus son aide ? Où était donc la logique ? C'était bien là ce qui l'énervait. Je m'énerve parce que je ne veux pas te perdre. Parce que j'ai peur. Relevant légèrement le menton pour ne pas laisser ses pensées les plus sincères l'assaillir et l'attrister davantage, Zeke resserra légèrement ses doigts, les entremêlant aux siens comme dans une dernière étreinte. « Je ne m'énerve pas. Je m'inquiète. Comme toujours. » Un fin sourire montant au coin de sa bouche. L'inquiétude et la souffrance, voilà qui le définissaient bien. Les mots suivant le peinèrent davantage. « Je n'étais pas venu pour te dire adieu, et pourtant, chacun fait ses compromis. » L'amertume au bout de la langue, glissant le long des syllabes se découpant dans sa bouche. Il aurait tellement préféré qu'elle se déplace pour qu'il la soigne ce soir, et si ce n'était pas le cas, cela ne faisait que lui renvoyer cette vérité qu'il avait cru oublier le temps qu'avait pu durer le baiser. Lui rappelant avec brutalité quelles promesses s'étaient murmurées dans l'ombre de la ruelle avant que les actes ne prennent le pas sur les paroles. Elles n'en restaient pas moins bien réelles. Et ça le tuait, à petit feu.

Bientôt, ils seraient interrompus. Bientôt, ils se sépareraient, et ne se reverraient plus. Avant, quelques phrases fendraient encore l'air tendu d'automne, déchirant le coeur du médecin. « Tu vas... bien ? C'est ça, c'est ce que tu aimerais me dire, me faire croire ? » Il n'avait pas la force d'hausser le ton, pas l'envie. Ce n'était que des interrogations véritablement curieuses, noyées dans l'incompréhension. « C'est parce que tu vas bien, que tu t'es déplacée pour me demander de t'oublier ? » La tête lui tournait légèrement, tant le fait de l'alcool ingéré que de la peine qui lui montait au crâne, enveloppée des chocs à répétition de cette soirée. Posant sa paume à plat contre la pierre froide du mur auquel Faith était toujours adossée, Zeke ferma les yeux, ses lèvres à quelques centimètres de l'oreille de la mutante. « Ou est-ce que tu iras bien, lorsque je ne serai plus dans ta vie. Tu iras bien lorsque je ne te demanderai plus rien. Quand je t'aurai laissée partir dans la nuit, comme ça, comme si cette soirée n'avait jamais existé. Ni toi, ni moi, ni nous. Tu iras bien quand tu seras de nouveau toi, Faith, la mutante qui n'a jamais rien demandé à un hunter de passage. » Il avait appuyé sur son nom, attrapant doucement entre ses doigts une mèche blonde s'échappant de ce qui ne se révélait être qu'une simple perruque. Nouveau sursaut du coeur. Nouveau coup de poignard. Elle était redevenue elle. Elle avait retrouvé sa mutation, c'est ce qu'elle avait laissé entendre plusieurs minutes auparavant. Elle cachait sa blondeur finalement retrouvée. Et elle le laissait en arrière. Comme si ces rapprochements n'avaient pu s'expliquer que par les effets de ce vaccin. Comme si, pour retrouver sa vie, elle devait en laisser une autre derrière elle. La sienne. Celle d'Ezekiel. C'était la seule explication qui se dessinait dans son esprit.

Et puis, l'hécatombe. Une explosion qui retentit, féroce, se répandant dans les rues et une agitation y faisait écho. Zeke sursauta tout en tournant la tête vers l'issue principale de la ruelle, pour apercevoir dans la lumière une foule en mouvement, loin de la tranquille festivité du moment précédent. Sauvée par le gong. Quelques personnes s'engouffrèrent dans la rue en courant autant que leurs costumes le leur permettait, criant à qui voulait l'entendre que l'hôtel de ville était en flammes. Et puis, une voix féminine prit le relais, et l'esprit bouleversé du médecin l'écoutait, affligé, tant par ses mots que par ce qui venait de se produire avec la blondinette. Plus rien n'avait de sens. Rien.


_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.


Dernière édition par Ezekiel Blackwell le Ven 1 Mai 2015 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)   (event) radioactive in the dark | faith (+ mikael) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(event) radioactive in the dark | faith (+ mikael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» BoutiqueVoriagh et dark addict Pouvant convenir aux Ega,EGL.
» Sasha - Tchernobyl. Tcherno-débile. Jalousie radioactive
» Fards à paupières MATTE / MAT
» a shot in the dark, a past lost in space
» Mes petits trésors d'amoooouur ^^
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps terminés :: events-
Sauter vers: