AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 23:02


ezekiel roman blackwell
Ami prends ma lanterne car j'ai perdu ma flamme, mon amour est parti, elle a jeté mon âme à bouffer au néant, me laissant le cœoeur vide. Elle a fait des fertiles des averses, l'aride.
 ≈ NOM : Blackwell. Simplement Blackwell. En plus de courir chacune des rues de chacune des villes américaines, ce nom est ennuyeux à mourir. Aucun exotisme là dedans, aucune originalité. Ezekiel l'a haï avec ferveur, ce nom, plus qu'aucun autre. Peut être tout simplement parce qu'il détestait la femme qui le portait avant lui.  ≈ PRÉNOM : Ezekiel, prénom peu commun, qui lui valut quelques moqueries du temps de l'orphelinat. Il ne sait toujours pas ce qui s'est passé dans la tête de sa mère lorsque celle ci se décida pour ce prénom.  ≈ ÂGE : trente-deux ans, et n'allez pas lui demander quel effet cela lui fait. Il se sent déjà vieux et rabougri, comme s'il portait deux décennies de plus sur ses épaules.  ≈ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Ezekiel est né un seize août dans un restaurant d'Elizabethtown, tout juste une heure avant que son père ne disparaisse définitivement du tableau que serait sa vie. Laissant en plus de cela le soin à sa jeune épouse de régler une addition salée.  ≈ NATIONALITÉ : Américain, d'après sa mère son père était d'origine espagnole, mais ceci compte peu à ses yeux.  ≈ STATUT CIVIL : Ezekiel et sa femme auraient fêté leur second anniversaire de mariage d'ici quelques jours. Depuis bientôt huit mois, le trentenaire se retrouve seul, le sang de sa compagne sur les mains. "Veuf", comme on dit de manière plus formelle. Aucun mot jamais ne lavera ce sang.  ≈ EMPLOI : Médecin urgentiste, officiellement. Après avoir réalisé son internat à Elizabethtown, Ezekiel a fini par revenir exercer à l'hôpital de Radcliff.  ≈ TRAITS DE CARACTÈRE : patient - attentif - fidèle - grognon, de plus en plus souvent - (de moins en moins) influençable - pince-sans-rire - cérébral - sociable - tolérant - créatif - persévérant - manque de confiance en lui - travailleur - honorable, en apparence.  ≈ GROUPE : Protect those who fear them.
✤ 01. Ezekiel fut abandonné aux bons soins de l’orphelinat de Radcliff lorsqu’il atteignit l’âge de huit ans, sans réellement comprendre pourquoi sa mère ne voulait plus de lui dans sa famille. Cette dernière souffrait du Syndrome de Münchhausen par procuration, trouble psychiatrique la conduisant à blesser son fils de manière répétitive, à provoquer chez lui de sévères troubles de santé dans le but d’attirer l’attention sur elle, cette pauvre mère à l'enfant malade, toute en détresse. Le garçon ne comprendrait que plus tard ce que signifiait le charabia des médecins, et que sa mère mettait sa vie en danger à chaque fois qu'elle s'approchait de lui. ✤ 02. Après cinq années passées à en arpenter les couloirs et à se cogner contre des murs semblables à ceux d’une prison, le garçon fut recueilli par une première famille. En attendant que quelqu’un ne se dévoue pour l’adopter, à défaut de quoi il se verrait traîné de foyers en foyers jusqu’à ce qu’il soit en âge de travailler. A cette époque, le garçon passa énormément de temps à dessiner, et se révélait plutôt bon dans ce domaine. Il passa notamment de nombreuses heures à redessiner toute l'anatomie du corps humain au cours de ses études. ✤ 03. A ses treize ans, après être passé par un foyer peu apte à éduquer un enfant, Ezekiel eut la chance d'être accueilli par les Quinn, qui deviendraient sa seule véritable famille.  ✤ 04. Dans le tableau de sa nouvelle vie ressortait alors une petite fille haute en couleur, môme d'à peine huit ans, qui toucha immédiatement la corde sensible du garçon. A partir de ce jour, Meredith occuperait une place de choix dans le coeur d'Ezekiel. ✤ 05. Le jeune homme resta longtemps suivi par un psychiatre, à la recherche d’une potentielle cicatrice mentale forgée sous les sévices de sa mère. Ce lourd rituel se réinstaura à la mort de sa femme, le gouffre de la dépression s'ouvrant sous ses pieds à chaque nouveau pas en avant. ✤ 06. Ezekiel est un terrible cuisinier. Il n'a jamais vraiment eu l'occasion d'apprendre, ses études grignotant chaque parcelle de son temps et le condamnant aux soupes en brique et à la sauce tomate en bocal sur une montagne de pâtes. Sa femme, en revanche, était un véritable cordon bleu. A tel point qu'au cours de leur première année de vie commune, le jeune homme avait alors pris une dizaine de kilos, malgré ses déplacements incessants dans les couloirs de l'hôpital. Poids rapidement reperdu, avec le stress permanent apporté par la famille de chasseurs de la jeune femme. ✤ 07 Ezekiel court énormément. Une manière pour lui d'évacuer, de se vider l'esprit quelques heures. Il ne se passe pas un jour sans qu'il ne parte se perdre sur les sentiers des alentours de Radcliff, et ceci a presque pris l'ampleur d'une addiction depuis qu'il se retrouve à vivre seul. ✤ 08. Ais-je dit qu'il vivait seul ? Le médecin n'est certes que maigrement servi au niveau chaleur humaine. Cependant, il possède trois chiens, tous recueillis au fil des années. Chacun des trois animaux possède un caractère bien à lui, du trop affectueux au chien de garde, ce qui n'est pas forcément pour plaire à tous les visiteurs de passage.  ✤ 09. Si Ezekiel s'est spécialisé dans la médecine d'urgence, ce fut en grande partie le fruit de nombreuses pressions de la part de sa belle-famille. Il était en effet plus utile de posséder dans leurs rangs un médecin urgentiste qu'un psychiatre. Effectivement, pas sûr que les hunters aient réellement envie que l'on psychanalyse leurs esprits. ✤ 10. Allergique aux piqûres de guêpes, Ezekiel en a une peur bleue, suite à un choc anaphylactique au cours de son adolescence. Depuis, vous aurez tout le loisir de le voir gesticuler dans tous les sens si l'un de ces insectes entre dans son champ de vision. ✤ 11. Sensibilisé à la situation des enfants sans foyers, ou tout simplement des jeunes perdus, Ezekiel fait partie d'un programme social lui permettant d'accueillir tant des enfants de l'orphelinat en attente d'adoption que des jeunes seuls en situation de réinsertion. Suite à la mort de sa femme, et n'ayant jamais été recontacté en l'espace de trois ans, ce point lui est totalement sorti de la tête. ✤ 12. Ezekiel n'est pas l'unique enfant qu'eut son père biologique, bien qu'il n'ait absolument pas connaissance de ce détail. Un détail nommé Sega, vivant à quelques rues de la sienne, respirant le même air que lui dans les rues de Radcliff, et ignorant totalement son existence. ✤ 13. Et pourtant, Ezekiel possède un point commun de taille avec la jeune femme. Si son père se passa de lui offrir une éducation et une figure masculine à laquelle se comparer, il ne manqua cependant pas de lui glisser une petite surprise personnelle dans les gênes. Une anomalie génétique que Sega possède également, dénommée le situs inversus. Celle-ci a la particularité d'inverser en miroir chacun de leurs organes, les droits prenant la place des gauches et vice versa. Si bien qu'à Radcliff se trouvent deux cœurs battant à droite, sous l'influence du même sang. ✤ 14. Depuis quelques mois, à force de se retrouver pris dans le feu des chasses et d'intervenir essentiellement en tant que médecin au sein de cette guerre dont il ne cherche pas à comprendre les règles, Ezekiel possède quelques symptômes de stress post traumatique,  au décours des épisodes particulièrement violents. Cela se manifeste principalement par des tremblements au niveau des mains lorsqu'il s'applique à suturer à l'hôpital, ou lorsqu'il part en urgence sur le terrain. Il revit alors certaines scènes vécues auprès des hunters, qui l'ont particulièrement marqué, et les cauchemars dévorent petit à petit son sommeil, se terminant pour la plupart dans une scène au cours de laquelle il ne parvient pas à sauver Constance, les traits du visage de cette dernière se métamorphosant petit à petit, pour aboutir enfin au visage de Merry. C'est toujours à ce moment précis qu'il se réveille en sursaut, trempé de sueur.
i. comment êtes-vous entré parmi les hunters?
Pour répondre à cette question, et pour être tout à fait exact, il faudrait surtout se demander "par l'intermédiaire de quelle personne". Parfois, l'amour peut tout ravager sur son passage, et plonger dans les ténèbres le cœur le plus innocent. Sa fiancée était issue d'une grande famille de hunters, et petit à petit, Ezekiel se vit appelé de plus en plus fréquemment pour venir en aide aux chasseurs blessés. Les conduire à l'hôpital semblait inenvisageable aux yeux de sa belle famille, incapable de se justifier face aux diverses plaies et contusions qui parsemaient leur corps. Lorsque bien sûr il ne s'agissait pas de blessure par balle. Simple étudiant en médecine au départ, son aide n'en fut que plus sollicitée à mesure que les années passaient. Jusqu'à ce qu'il s'éloigne. Jusqu'à ce qu'elle meure, sans qu'il ne soit là pour la sauver. Suite à cette tragédie, Ezekiel finit par rejoindre les rangs des hunters, renonçant à l'éloignement qu'il s'était imposé. Il oeuvre désormais parmi eux, en tant que médecin principalement, mais également sollicité au cours de leurs activités de chasse. Ezekiel ne se sent pas capable d'affronter le regard de son beau père, et obéit.

ii. avez-vous déjà effectué votre devoir de chasseur ?
Malgré lui. Lorsque une personne naît avec la vocation d'aider les autres, d'apaiser les souffrances, et de s'adonner à la difficile et tempétueuse médecine, ôter la vie se révèle douloureusement paradoxal. Et pourtant, il contribue à un massacre sans nom, et le sang d’innombrables mutants coule dans son sillage, quand bien même ne presse-t'il pas la gâchette lui même. Involontairement, Ezekiel s'est pourtant retrouvé contraint de bafouer les premiers principes de déontologie médicale. Cette nuit-là, tout était allé très vite. La pénombre de la forêt et les ordres fusant de toute part avaient rapidement perdu son esprit. Là, au pied d'un arbre, se trouvait une femme à l'agonie. Et lorsqu'il s'était précipité à ses côtés pour l'aider, la terreur s'était dessinée dans le regard de la mutante. Tandis qu'il s'affairait, certain qu'avec quelques efforts de sa part la jeune femme survivrait, était arrivé un membre du petit groupe de chasseur. Lui demandant ce qu'il pensait faire, qu'il devait la laisser crever, cette pourriture. Bientôt, tous s'étaient retrouvés autour de lui, en cercle serré, menaçants. Oui, cette nuit là, Ezekiel avait renoncé à son devoir, contraint d'abandonner tous les soins qu'il aurait pu lui apporter, la laissant rendre son dernier souffle une dizaine de minutes plus tard, avec l'interdiction d'apaiser ses souffrances.

iii. les mesures du traité de protection des mutants vous font-elles peur ?
Ezekiel n’avait jamais prêté attention au murmure des rumeurs concernant l’existence de mutants, ou encore de vils chasseurs courant sur leurs pas. Lorsqu'il fut immergé malgré lui dans ce monde aux lois complexes, des années plus tôt, il n'avait alors aucun avis à ce propos. Rien n'a véritablement changé, depuis ce jour là. S'il épaule les hunters, ceci n'est en aucun cas lié à une haine envers ces "dégénérés". Ezekiel possède ses propres raisons, bien différentes de celles du reste du mouvement. Alors, traité de protection ou non, cela ne change pas grand chose pour lui. Il tente de s'éloigner le plus possible de ce genre de déclarations, préférant ne pas humaniser ces "mutants" qu'ils s'évertuent à traquer. Le médecin préfère donc faire la sourde oreille lorsqu'il entend parler de ce traité, oubliant la réalité, allégeant ses actes.

iv. que pensez-vous de l'élection récente de thaddeus lancaster à la tête du comté ?
Le type même de personne qu'il ne supportera jamais. Cette allure lisse toute droit sortie d'un Hitchcock, au regard meurtrier. Ezekiel n'a jamais été un fervent partisan de la peine de mort, ceci étant tout simplement contre sa nature. Ironique pour lui, de finalement se retrouver à oeuvrer pour les idéaux de Thaddeus, sûrement un détail qui rend le tout encore plus à gerber qu'auparavant. Son élection signifie pour lui le déclin final, qui l'entraînera sur un chemin dont il ne pourra certainement jamais revenir. L'exécution publique était également un message silencieux aux hunters, et arrivé tardivement près de la foule, Ezekiel n'eut que le temps de voir la faible silhouette sans vie et de sentir son estomac se révulser. Alors, le médecin continue à se mettre des œillères, même si l'ampleur de la situation devient de plus en plus difficile à ignorer.
 ≈ PSEUDO : Cute p.  ≈ PRENOM : .    ≈ ÂGE : vingt-deux.  ≈ PERSONNAGE : inventé.    ≈ AVATAR : Jamie Dornan.  ≈ CREDITS : écrire ici.  ≈ COMMENT ES-TU TOMBÉ SUR TH ? : Il y a fort fort longtemps, s'implanta la famille Callahan à Radcliff. Mais comme ce n'était pas suffisant, Zelda s'y dirigea également. Et puis, comme je suis pour la parité, j'ai décidé d'apporter un peu de testostérone à tout ça. Voilà voilà, quoi.  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2947079949   ≈ UNE ULTIME BAFOUILLE ? : Vous ne vous débarrasserez jamais de moi, MOUAHAHAHA.


Dernière édition par Ezekiel Blackwell le Sam 5 Mar 2016 - 19:45, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 23:03


we're all stories in the end
" I'm dismantling who I was and moving it brick by brick. "




Au moment d'être admis à exercer la médecine,
je promets et je jure d'être fidèle
aux lois de l'honneur et de la probité.



La blouse fut rapidement roulée en boule et enfoncée machinalement au milieu du linge sale qui débordait du panier. Se déshabillant en quatrième vitesse, l'étudiant abandonna la tenue blanche pour enfiler ses vêtements de tous les jours, nouant autour de son cou une écharpe avant d'enfoncer ses bras dans les manches de son épaisse veste. Ses doigts trouvèrent le confort d'une paire de gants en cuir, tandis que le stéthoscope et la multitude de pinces qui emplissaient ses poches se retrouvaient catapultées dans une mallette. Lançant un au revoir souriant aux infirmières et adressant un sourire compatissant à l'interne qui prenait la suite du service, le jeune homme passa les portes coulissantes, quittant la chaleur de l'hôpital et sentant le froid venir mordre chaque parcelle de peau exposée à la brise nocturne. Ses pas crissaient sur la neige fraîchement tombée qui illuminait les allées du parking. Soudain, la sonnerie de son portable brisa le silence ambiant, le faisant sursauter. Trois solutions s'offraient à lui. Un, Ezekiel avait oublié de réaliser les prescriptions d'un patient et devait faire demi tour. Deux, Merry avait une question à lui poser en ce qui concernait un cours, ou devait annuler leur rendez vous du soir. Trois, Constance s'ennuyait au boulot. La dernière proposition était définitivement la plus réjouissante. Le nom de sa petite amie était effectivement tracé en lettre noire sur l'écran de son téléphone, et un sourire releva les commissures de ses lèvres. Mais très rapidement, tout s'accéléra. « Tu as fini à l'hôpital ? J'ai besoin de toi, c'est très important, une question de vie ou de mort, dépêche toi, il faut que tu me rejoignes, retiens bien l'adresse que je vais te donner, et prends de quoi travailler, j'peux pas t'en dire plus, mais prends tes affaires, Ezekiel, dépêche toi, promets moi que tu viendras le plus rapidement possible, si tu m'aimes, viens vite, je t'en prie [...] »

La pédale de l'accélérateur férocement enfoncée sous la semelle de sa chaussure, Ezekiel avait traversé Elizabethtown en oubliant son code de la route, avant de quitter la ville et de poursuivre jusqu'à l'adresse du motel. Son coeur s'affolait dans sa cage thoracique, les mots saccadés par les sanglots de Constance passant et repassant en boucle dans sa tête. Il n'avait pas réfléchi face à cette détresse inconnue, elle toujours si tranquille et imperturbable. Si bien que le jeune homme n'avait pas pris le temps de se demander ce qu'elle pouvait diablement foutre à cette heure ci, dans un motel miteux au milieu de nulle part. Ezekiel pouvait vraiment devenir totalement irrationnel lorsqu'il s'agissait de Constance. Et celle-ci le savait pertinemment. Il l'avait aperçue, devant la porte de l'une des chambres, pris d'une appréhension face à son visage décomposé dans une terreur sans nom. La blondinette avait attrapé son bras, le tirant à l'intérieur avant de claquer la porte derrière eux. Le temps s'était arrêté, l'espace de deux secondes. Sa bouche s'était ouverte dans la surprise, tandis que l'emprise de ses doigts se relâchaient sur la mallette, celle ci tombant au sol bruyamment. Ses prunelles claires allaient et venaient d'un bout à l'autre de la pièce, analysant la situation tout en tentant de ne pas perdre son sang froid. « Sérieusement Constance ? C'est lui ta solution ? » Des regards méprisants le détaillaient de toute part, tandis que sa main gauche se mettait à trembler nerveusement. Du haut de ses vingt-cinq ans, Ezekiel n'était plus qu'un gamin, un gamin qui ne comprenait pas, qui ne voulait pas comprendre. Face à lui, dans la lumière pisseuse d'une ampoule à nue, le père de Constance avait été jeté sur le lit, sa chemise arrachée dévoilant un torse noyé sous une marée de sang qui s'étendait en rythme de sa faible respiration. « Fais quelque chose bordel ! Tu vas pas le laisser crever là quand même ! » Sa voix le ramena brutalement sur terre, le tirant de cette impression de rêve éveillé. « Il faut l'amener à l'hôpital, Constance, je ne peux pas... Je ne sais pas... » Mais l'hôpital n'était pas une option. L’impact d’une balle se dessinait en étoile à quelques centimètres de l’organe noble qu’était son cœur, et personne ne pourrait expliquer de quelle manière celle-ci était venue s'y loger, pas sans échapper à une enquête. De profondes entailles ouvraient le thorax, source d'une hémorragie semblant intarissable. Sous les ordres paniqués, les paroles véhémentes des hommes à son égard, Ezekiel avait tenté de regagner son calme, ramassant sa mallette et se dirigeant vers celui qui deviendrait son beau-père. Sans ses livres, sans chef pour superviser sa technique lorsqu’il avait extrait le projectile de plomb, lorsqu’il s’était employé à éliminer les chairs mortes et à suturer minutieusement la moindre plaie, l'étudiant n'avait pas seulement sauvé une vie. Il avait fait ses preuves. Les voilà qui l’avaient impliqué. La famille de hunter par excellence, que personne ne se risquait à contredire. Et qui à partir de ce jour, firent d’Ezekiel leur médecin attitré, quand bien même ce dernier était loin d’avoir terminé ses études. Le jeune homme était jeune, naïf. Aveuglé par un amour qui le consumerait entièrement.



Je ferai tout pour soulager les souffrances.
Je ne prolongerai pas abusivement les agonies.
Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.



« C'est ma famille, tu le savais en m'épousant il me semble, Ezekiel ! » "Ezekiel". Il n'y avait bien que lorsqu'elle était énervée qu'elle employait son prénom en entier. Ses yeux gris le foudroyaient sur place, tandis qu'il tentait de conserver un air dur, un air imperturbable. De la poudre aux yeux, lui qui se liquéfiait dès qu'il la sentait lui glisser entre les doigts. Les années avaient défilé, et si son engagement envers la famille de la jeune femme se fragilisait, il n'en était rien de l'amour qu'il lui portait. « Écoute, ça fait quoi maintenant, six ans ? Sept ans ? Putain Constance, est-ce que tu te rends compte de ce que c'était pour moi ? J'passais mes journées à prier pour que mon téléphone ne sonne pas, pour ne pas avoir à courir vous rejoindre je ne sais où sans savoir ce que j'aurais à faire cette fois ci... J'avais même pas fini, j'avais pas le droit, vous m'avez foutu dans la merde ! » « Oh, ça va Ezekiel ! Tu passes tes journées aux urgences, j'vois pas ce que ça te change ! Crois tu que tu serais si performant, si ils ne t'avaient pas servi de cobaye... » Constance tenta de réprimer le flux de mots qui s'échappaient de sa bouche, en voyant le regard de son époux s'assombrir, comprenant qu'ils atteignaient un point de non retour. « De cobaye ? » Ezekiel avait répété, comme s'il n'avait pas bien compris. Le grondement de la colère s'élevait dans sa voix. « Est-ce que tu imagines les risques que j'ai pris en œuvrant ainsi, est-ce que tu n'as ne serait-ce que la moindre idée du bordel que j'étais psychologiquement... » Ses poings se serraient, ses ongles venant griffer l'intérieur de ses paumes. Il n'y avait pas de mot. Pas de mot pour exprimer ce qu'il avait pu ressentir durant ces années à vivre dans la crainte de sa belle-famille, ceux ci ne lui laissant pas d'autre choix que de répondre présent à chaque appel. A devoir apporter tous les soins nécessaires à leur survie sous le regard d'autres hunters, regard ne lui laissant clairement pas le droit à l'erreur. A devoir voler les réserves de matériel médical de l'hôpital, réaliser de fausses prescriptions, et tant d'autres actes qui pesaient sur sa conscience, le dévorant jour après jour. « Fous le camp, Constance. » Il ne voulait pas s'emporter, pas avec elle. Sa femme lui adressa un dernier regard emprunt d'une rage profonde, avant de claquer la porte sur ses pas.

Cette nuit là, Ezekiel reçut de nombreux appels venant du père de la jeune femme. Le médecin les ignora un par un, comme il l'avait déjà fait la veille, et l'avant veille. Deux heures plus tard, un brouhaha s'éleva au rez de chaussé, ses chiens se mettant à aboyer férocement, lui indiquant clairement qu'il ne s'agissait pas juste de Constance. Quittant son bureau précipitamment, tout en s'emparant de l'un des revolvers de sa femme - dont il était bien incapable de se servir -, Ezekiel descendit doucement les marches de l'escalier, avant de tomber nez à nez avec son beau père, accompagné de son fils aîné. Avant qu'il n'ait eu le temps de dire un mot, le revolver vola à l'autre bout de la pièce, et des étoiles se mirent à danser devant ses yeux tandis qu'un nouveau coup l'envoyait contre le mur. Ils criaient, hurlaient, tout en abattant sur lui leurs poings et leurs pieds, sans épargner une parcelle de son corps. Le sang perlait à ses lèvres et tout se dédoublait autour de lui, les visages, les tapisseries, les portes, ses mains hissées devant sa figure pour se protéger. Tout.

Lorsqu'il revint à lui, la première chose qu'il vit fut le visage de l'un des chasseurs, un membre de la belle-famille. Ce dernier prit alors le temps de lui expliquer ce dont il était coupable. Lui répétant qu'il leur appartenait désormais, et qu'il n'était pas en position de leur fausser compagnie. Que ce soir, Constance avait été mortellement touchée au cours de la chasse. Que ce soir, Ezekiel n'avait pas répondu aux appels au secours perdus dans son téléphone. Les mots lui faisaient mal, là, dans la poitrine, ça lui déchirait le cœur en deux tandis que ses oreilles bourdonnaient de manière incessante. Il ne pouvait pas bouger, son corps ne voulait plus, alors il restait là, adossé au mur, écrasé sous le poids des mots qui comprimait sa cage thoracique. Son souffle s'amenuisait à mesure que celui de l'autre se répandait dans des paroles emplies d'une fatalité dont il ne voulait pas prendre conscience. Il poursuivait son récit, dans une maîtrise parfaite, jusqu'à ce qu'Ezekiel parvienne enfin à gonfler à nouveau ses poumons, d'un air acide qui lui brûla les bronches, emprunts d'une vérité qui défigura son visage dans l'impuissance. Ce soir, il n'avait pas été présent pour sauver sa vie. Cette vie plus importante qu'aucune autre.



Même sous la contrainte,
je ne ferai pas usage de mes connaissances
contre les lois de l'humanité.



A deux pas de lui, elle était là. Ces quelques années avaient confirmé sa beauté, affirmant certains traits de son visage tout en adoucissant pourtant toujours plus ce minois attachant. Voilà qu'avec le seul retour de Merry, le fantôme de Constance semblait s'éloigner quelque peu, laisser un instant de répit à Ezekiel. Elle était revenue au moment où il s'y attendait le moins, mais où il en avait certainement le plus besoin. Tout en elle lui rappelait un passé tellement plus léger, des souvenirs agréables qui semblaient s'être enfoncés dans les profondeurs de son esprit, mais qui resurgissait en sa présence. Elle avait eut toute son affection avant qu'aucune femme ne réussisse à entrer dans son cœur. Merry était destinée à y conserver une place indélébile, quand bien même revenait elle après trois années d'absence. Si sa mère l'avait privé d'une enfance dîte "normale", plus jeune Ezekiel relativisait en se disant que ce n'était pas si grave, parce qu'il y avait Merry. Le jeune adolescent n'avait jamais connu de liens fraternels, hormis ses frères et soeurs de l'orphelinat, et la petite fille s'était alors imposée comme telle dans son esprit. Pour lui, aucun doute. S'il en était passé par toute cette merde, ça ne pouvait être que pour la rencontrer. Rapidement, Ezekiel eut de plus en plus de peine à se rappeler de ce qu'était la vie sans elle, tant chaque jour à grandir à ses côtés apaisait ses douleurs passées. Alors, aujourd'hui, certainement était il passé par toutes ces épreuves pour la retrouver, à nouveau ? Cette pensée adoucissait légèrement la cruelle réalité.

Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait pu imaginer, cependant. Pas ces circonstances, tout du moins. Le deuil de Constance avait été difficile à passer, et certainement n'était il toujours pas terminé. Ezekiel avait tout d'abord pensé qu'il ne sortirait jamais la tête de l'eau, et ses supérieurs l'avaient laissé reprendre du service aux urgences sous la seule condition qu'il reprenne des rendez vous réguliers auprès d'un psychiatre. Par rapport à son passé, il était trop risqué de le laissé avancer de manière instable à l'hôpital. Et puis, rapidement, il avait également repris son mode de vie plus officieux. Le père de Constance avait passé des semaines à épancher son chagrin d'une manière violente, et Ezekiel l'avait suivi au cours de ses délires, soignant une à une chacune de ses nouvelles blessures, méticuleusement. Il ne cherchait pas la rédemption, bien incapable de se pardonner lui-même. Mais la mort de son épouse l'avait atteint très profondément, et aveuglé par la culpabilité, Ezekiel avait continué à œuvrer parmi les hunters. Restant le plus souvent auprès d'eux tout au long des chasses, pour que plus jamais ne se reproduise l'erreur commise envers Constance. Le médecin n'avait guère besoin que ce sujet revienne sur le tapis, mais certains d'entre eux prenaient un malin plaisir à venir le titiller à ce niveau là. Comprenant rapidement qu'Ezekiel était plus homme à laisser la souffrance s'insinuer dans tout son être, qu'à leur sauter dessus dans un excès de colère. Ces derniers tentaient également de l'entraîner, même s'il semblait se révéler bien peu talentueux dans le domaine du tir. Il n'avait pas l'intention de tuer, mais devait néanmoins être dans la capacité de se défendre. Sa motivation semble pourtant s'être amplifiée, ces derniers temps. Depuis qu'il sait pour Merry, faire partie intégrante des hunters lui permet de garder en permanence un oeil sur elle, manoeuvrant avec tact et finesse pour toujours se retrouver affecté aux mêmes chasses que la jeune femme. Alors, Ezekiel apprend, l'art de manipuler les armes, et également à combattre. Pas pour lui. Ni pour honorer Constance. Mais bel et bien pour défendre Merry.



Que les hommes m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ;
que je sois déshonoré et méprisé si j'y manque.





Dernière édition par Ezekiel Blackwell le Dim 29 Mar 2015 - 13:22, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 23:53

OMG JE KIFF TON CHOIX DE PSEUDO ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 243543726 bon retour et bon changement MDR

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomé Callahan

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 4161
SUR TH DEPUIS : 29/04/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 0:00

Mouahaha merci bien copain de flood !!  I love you ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 4170729518
(J'avais pas vu, mais cool ton nouveau kit !  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2947079949  )

_________________
help me remember: not everything in life is a battle. ✻✻ i don’t need to carry a knife everywhere i go. help me learn: how to shed my armor without shedding tears. how to open up my arms without raising my fists. help me understand: i can be vulnerable, and still be strong. i can be made of steel, and still be soft. help me realize: if life is a battle, i don’t have to fight it alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 0:37

Merci coupine de flood ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 243543726 Et merci pour le kit ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3991503307 Ton frère me fait peur dans ton profil perso XD

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 10:46

Je comprends... Matthias fait peur par définition  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3342528179 (love you Matthias  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3107078471 )
Mais c'est vrai que Gaspard fait bien le psychopathe xD

_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Cunningham

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17667
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 12:30

Hannibal hein Arrow Bon dans Yves Saint Laurent il risque pas de faire très peur ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2765873474

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 23.1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 18:47

REBIENVENUE BEAUTE FATALE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 19:27

Ouh, le joli garçon. ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 1030106593
Rebienvenue ! I love you Bon courage pour cette fiche ; ton personnage a l'air vachement cool. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 19:37

Rebienvenue chez toi.  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 475114356 
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 19:57

Faith : XD ça c'est sûr  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3991503307 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2765873474 

Loeven : MERCI SEXY YOU

Olivia : Merciii poulette, j'espère qu'il vous plaira ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 1734149047 I love you 

Niall : Merci mon p'tit, je viendrai sûrement te demander un lien par la suite, j'avais trouvé ton personnage vachement cool  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 320633429 

_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorcan Wolstenholme

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 7339
SUR TH DEPUIS : 25/04/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 20:17

THE SEXY BROTHER !!! ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2497508888 enfin je suis pas sous le bon compte pour dire ça, mais même ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 4170729518
J'aime déjà ton personnage, il va déchirer !!! ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3589615265 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2947079949 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2423618996

_________________

you matter to me

All of this time I've been keeping my mind on the running away And for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me, Simple and plain and not much to ask from somebody, You matter to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 20:32

PRETTY SISTER  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 3163460199 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 921491218 

C'est vrai que sous Lorcan ça paraît étrange, mais osef, love you !  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 1734149047 

_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 20:35

C'est mieux comme ça ? ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2765873474
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Blackwell

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2287
SUR TH DEPUIS : 23/05/2014
MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitimeJeu 21 Aoû 2014 - 21:09

Parfaaaaaaaait  ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 1030106593 ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel 2947079949 ( elle est extra sur ton gif de profil en plus  I love you )

_________________

this is us, two months after The Fight ☽ we are not the same as Before. you are still beautiful, god, i will always call you beautiful. Maybe we weren’t made for each other from the beginning. But I wouldn’t give up the journey for anything. You and I, we make each other our best selves. Still me. Still you. But together, infinitely stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel   ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ▼ A battle scarred conquistador — Ezekiel
» Hag'Dik à Battle ce week-end...
» Rumeur Warhammer Battle V9
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: gestion du personnage :: the city never sleeps at night :: welcome to radcliff-
Sauter vers: